in

Les entreprises d’immigrés croissent en Italie: qui sont les champions?

On dénote une croissance des entreprises créées et gérées par les immigrés: les communautés se spécialisent dans divers secteurs. UNIONCAMERE: “C’est l’intégration, soutenons le démarrage de ces activités”. 

 

Fruits d’une propension à retrousser les manches et à se réaliser soi-même pour réaliser un inédit “italian dream”, les entreprises créées et gérées par les immigrés sont désormais près de 540.000, soit 8,9% du tissu productif national, la plupart des entreprises unipersonnelles (ditte individuali): 432.000, soit 13,3% du total national. 

Ces trois dernières années, le nombre des entreprises des immigrés a connu une hausse de 86.000 unités. 

Assez pour faire affirmer à Unioncamere – InfoCamere que c’est le punch de l’entrepreneuriat des étrangers qui a permis de maintenir le solde positif des entreprises italiennes. 

Ces entreprises sont surtout dans les secteurs suivants: commerce, constructions (gros et détail), location, agences de voyages, services aux entreprises, logement et restauration. 

Le classement des entreprises unipersonnelles par nationalité est: Maroc (66.000), Chine (48.000), Roumanie (48.000), Albanie (31.000), Bangladesh (27.000). 

L’analyse des divers secteurs indique des cas de “spécialisation ethnique”: 

◙ confection des articles d’habillement: Chinois (11.000 entreprises interpersonnelles); 

◙ construction: Roumains (27.000). 

Sur la distribution territoriale, les provinces ayant la plus haute incidence d’entreprises étrangères sont: Prato, Trieste, Firenze, Imperia et Reggio Emilia. 

L’entrepreneuriat se confirme une voie d’intégration économique et sociale. Face à l’énorme immigration actuelle, outre à l’accueil, il faut des instruments et des politiques d’intégration, comme le soutien à l’entrepreneuriat où les chambres de commerce jouent un rôle important“, déclare le Président d’Unioncamere, Ivan Lo Bello. 

CATHOLICISME – Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (4): les étapes les plus importantes

Travail domestique en Italie: comment fonctionne le préavis de licenciement?