in ,

COVID-19: Mihai et Raisa, un couple roumain, offre un déjeuner gratuit aux nécessiteux dans leur restaurant à Tivoli, près de Rome

Solidarité à Tivoli, près de Rome, la “Taverna di Dracula” offre un repas chaud aux personnes dans le besoin: “On a besoin d’aide dans les moments difficiles”.

L’initiative des propriétaires roumains d’un petit restaurant à Tivoli (près de Rome), la “Taverna di Dracula”, est devenue virale sur Facebook. Le journaliste Leonardo Cecchi (l’Espresso et HuffPost Italia) a posté une photo, louant l’idée des Roumains d’offrir un repas chaud gratuit à midi, à ceux qui en ont besoin, pour le mois de novembre.

Dans le message écrit sur le tableau du menu, les Roumains ont ajouté une précision qui leur a valu l’appréciation de dizaines de milliers de personnes: “N’hésitez pas à entrer, ici vous ne serez pas jugés, si vous avez faim ou si vous êtes d’une autre nationalité.

Cela se passe à Tivoli. L’auberge est gérée par des Roumains, mais cela n’a pas d’importance. Ils auraient pu être italiens, sénégalais, turcs ou aztèques: le message est que c’est la façon de rester en communauté. Le message est que “nous nous aidons les uns les autres“.

Félicitations à vous, et merci pour ce que vous faites et pour ce merveilleux message que vous donnez à toute l’Italie” a écrit Leonardo.

Les deux Roumains ont été surpris du succès de leur initiative. Mari et femme, Mihai de Galaţi, Raisa de Buzău se sont rencontrés en Italie. Ils ont deux enfants. Ils gèrent ce restaurant à Tivoli, au menu roumain. Leur taverne est très populaire auprès des Italiens et des touristes, étant classée en deuxième position sur les sites spécialisés.

Pendant longtemps, ils ont voulu aider leurs semblables, mais ils avaient besoin d’un signe. Ils ont décidé de servir pendant un mois le déjeuner à ceux qui, à cause du virus, se trouvent dans des situations difficiles, ont perdu leur emploi ou traversent une période très difficile et ne peuvent plus se permettre un repas chaud.

(L’nvitation à déjeuner gratuitement à la “Taverne de Dracula”)

La condition est de respecter les règles sanitaires en vigueur; ils peuvent dîner au restaurant ou l’emporter chez eux s’ils le souhaitent.

Leur initiative a été découverte par un journaliste italien, qui a publié un post sur Facebook. Le post est devenu viral, relayé des dizaines de milliers de fois, par de grands journaux, le PD (Parti Démocratique) de Tivoli et des citoyens ordinaires. le journal télévisé national TG1 en a également parlé.

L’idée est de servir avec la plus grande disponibilité, afin que l’homme puisse manger en paix, avec plaisir et respect. Beaucoup d’Italiens sont venus, surpris. Beaucoup de gens nous ont félicités, nous avons été bombardés de messages. Nous sommes gênés. Nous l’avons fait de tout notre cœur, Gloire à Dieu pour tous; nous, les Roumains, nous faisons l’aumône, comme tout bon chrétien. Nous remercions ceux qui nous demandent ce qu’ils peuvent faire pour nous, nous n’avons besoin de rien, nous faisons avec l’aide de Dieu ce que nous pouvons. Nous répondons également qu’ils peuvent aider de la même manière: en cuisinant, là où ils vivent, pour un voisin âgé ou malade, pour un homme qu’ils connaissent et qui est dans le besoin. Le père orthodoxe Ioan Florea de Tivoli a béni nos pensées et nos actions et nous a demandé ce que nous ferions si trop de gens venaient déjeuner. Les Italiens se demandent pourquoi deux étrangers offrent généreusement un déjeuner dans un restaurant alors que la plupart des gens de l’industrie ont de grosses pertes. C’est difficile, mais l’aide est nécessaire dans les moments difficiles. Faites le bien et oubliez. De Saint Nectaire nous prenons le courage en ces temps, de Dieu la récompense“, racontent les deux restaurateurs samaritains.

Crina Suceveanu

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

SOUMAILA SACKO: L’assassin du jeune migrant malien est coupable mais pas trop: déjà libéré!!!

“BONUS INPS NATALE” – Allocations de Noël par l’Institut National de Prévoyance Sociale en Italie: comment obtenir 500 euros – 1) Prime de Noël