in

Y FAUT QUE LA COUPE RESTE!

Quelles sont les chances de l’Afrique à «son» Mondial.


Depuis le11 juin jusqu’au 11 juillet 2010, l’Afrique est le centre de la planète. Tout simplement parce que le plus grand événement mondial du football s’y déroule. Suite au système de rotation de la FIFA pour l’organisation de la compétition, le pays de Nelson Mandela et première puissance africaine) a été préférée au Maroc. Un choix salué avec ferveur par toute l’Afrique qui accueille ainsi la 19ème édition de la Coupe du monde, la toute première  sur son sol. Il est toutefois intéressant de s’interroger sur les chances de l’Afrique à «son» Mondial. Des 6 représentants (Afrique du Sud, pays organisateur, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Algérie, Cameroun), qui sera le meilleur ambassadeur du continent africain? 

Tous fanas

des Bafana Bafana!

Dans le groupe A avec la France, le Mexique et l’Uruguay, son statut de pays organisateur doit stimuler l’Afrique du Sud (à sa 3ème participation: 1998, 2002, 2010) à passer le premier tour.
Les “Bafana Bafana” peuvent compter sur leur public, et surtout sur un technicien chevronné comme le brésilien Carlos Alberto Parreira.
Vu la qualité de son jeu lors de la Coupe de la Confédération en 2009, l’Afrique du Sud peut se qualifier au 2ème tour, grâce à son maître à jouer, Steven Pienaar, l’expérience de son capitaine Aaron Mokoena, la technicité et le grand boulot de  Teko Modise ainsi que la classe du portier Itumeleng Khume (22 ans, titularisé par le sélectionneur brésilien). Un mélange de jeunes et d’anciens soutenus sans faille par le «public, le plus actif du continent», titre acquis aux derniers Awards de la CAF au Ghana.

 

Demi-finale sur la table

des Lions Indomptables!

Après son absence à Allemagne 2006 et sa difficile qualification, le recordman de participation africaine, le Cameroun (6 participations: 1982, 1990, 1994, 1998, 2002, 2010) doit se rappeler au bon souvenir des Africains.
Les “Lions Indomptables” luttent les places qualificatives avec la Hollande (favorite), le Danemark et le Japon.
Le Cameroun  est fort d’arguments et atouts tels que Samuel Eto’o (frais champion d’Europe avec l’Inter Milan) en attaque, Carlos Kameni aux buts, Alexandre Song en défense, Stéphane Mbia et Jean II Makoun dans l’entre-jeu, sans oublier le sélectionneur français Paul Le Guen.
Premier pays africain à disputer les quarts-de-finale du Mondial (Italie 90), le Cameroun peut, avec les moyens dont il dispose et son histoire, écrire une nouvelle page africaine: «Les Lions Indomptables à la table… des demi-finales!»

 

Allons’z’éléfants de la patrie!

La sélection ivoirienne, bourrée  de stars et sur le papier la plus forte d’Afrique, doit se surpasser pour survivre au  «groupe de la mort» (G), contre l’extra favori Brésil, Portugal et Corée du Nord: chose non impossible si les joueurs font fi de leur problème d’égo, le mal depuis 2006.
Après leur sortie au 1er tour du Mondial 2006 (première participation) et l’élimination en quarts-de-finale de la CAN d’ Angola 2010 (où ils étaient super favoris), les Eléphants doivent «se réconcilier avec leur public et retrouver la confiance perdue», ce à quoi répond la nomination du coach suédois Sven Göran Eriksson, chargé  d’assurer le résultat honorable, du passage aux 8e de finale.
Retrouvant cette cohésion, solidarité et envie d’avant Allemagne 2010, les Eléphants peuvent s’ériger en porte-flambeau de l’Afrique en Afrique du Sud.

Super Aigles: Llibérez les ailes!

Au groupe B, les Super Eagles (4ème participation après 1994, 1998, 2002) ont les 8èmes à leur portée, derrière l’intouchable Argentine de Diego Maradona (avec ses stars comme Messi, Higuain, Mascherano, Milito.. ).
L’entraîneur Lars Lagerbäck  devra toutefois décharger ses joueurs de la pression des dirigeants fédéraux (qui «imposent» la demi-finale), leur laissant libre cours   progresser palier après palier,  sans contraintes.

 

Sacrés mecs des Fennecs!

Après 24 ans, l’Algérie (3ème participation: 1982, 1986, 2010), n’aura pas  tache aisée au groupe C, contre Angleterre (favorite), Slovénie et USA. Le coach Rabah mise sur Karim Ziani, Rafik Halliche, Fawzi Chaouchi, Anthar Yahia, Mourad Meghni, Karim Matmour, Rafik Saïfi.

 

Les desseins d’Essien et des siens!

Huitièmes de finaliste à Allemagne 2006 (première participation) et finaliste de la CAN d’Angola 2010, les Black Stars,  constitués d’un parfait assemblage de jeunes et anciens, a son mot à dire dans le groupe où l’Allemagne est favori.
Avec son jeu chatoyant et technique, le Ghana du sélectionneur Serbe Milovan Rajevac peut, après avoir surpris la Serbie, dompter l’Australie, parvenant à goûter aux joies d’un quart de finale de Coupe du monde, grâce notamment au retour de son capitaine Stephen Appiah, l’expérience de Muntari, le baroud du cannonier Assamoah et l’explosion de la jeune classe conduite par André Ayew.  


Milton Kwami

Fini : ” Je ne changerai rien sur ma loi”

Ambassade de Suisse: la Francophonie à Rome