in

Une vieille dame empêche une fillette noire de s’asseoir près d’elle dans le bus à Alessandria

Témoin de la scène, la conseillère municipale Vittoria Oneto, qui n’a pu se retenir de péter les plombs.

Vittoria Oneto, conseillère municipale d’Alessandria, femme d’affaires, mère et ancienne conseillère pour les politiques culturelles, les politiques de la jeunesse, les événements et la promotion du territoire n’a pas pu garder son sang-froid, témoin d’un épisode de racisme contre une fillette de 7 ans qui avait le seul défaut d’être née avec la peau noire.

Une femme de 60 ans était assise dans l’autobus lorsque la jeune fille a essayé de s’asseoir à côté d’elle. La vieille dame n’a pas déplacé les sacs à provisions qui se trouvaient dans le siège, ce qui était déjà un signe de grossièreté, et elle a aussi dit: “Non, non, non, tu ne t’assieds pas ici!”

D’où la colère de Vittoria Oneto qui s’est enflammée. Elle a d’abord demandé gentiment à la dame de déplacer les sacs pour faire asseoir la petite. Et au refus de la femme, qui ordonna au conseiller municipal de faire ses propres affaires, la conseillère municipale s’est déboutonnée. A la fin, elle a réussi à obtenir que la gamine puisse s’asseoir, mais combien d’amertume.

Cet épisode rappelle à la mémoire la fameuse scène d’un bus apartheid en Alabama en 1955 où une jeune femme noire refusa de se lever d’une place réservée aux blancs. Cela se répète 74 ans après à Alessandria en Italie, mais combien on aimerait bien qu’il y ait à nouveau une Rose Parks qui donne l’exemple.

CATHOLICISME – Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (2): étapes et itinéraires

Doutes du M5S (Mouvement 5 Etoiles) sur des obligations d’Arcelor Mittal acquis par la Lega de Matteo Salvini