in

CATHOLICISME – Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (2): étapes et itinéraires

Le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle est le pèlerinage le plus célèbre du monde, un itinéraire composé d’une série de chemins qui, à partir de différents endroits en Espagne, au Portugal et en France, permettent d’obtenir la Compostelle, le pardon des péchés. Une expérience unique et passionnante, à faire seul ou en groupe, à pied ou à vélo, le chemin de Saint-Jacques de Compostelle est l’occasion de se retrouver, de défier ses limites physiques et psychologiques, de découvrir quelques-uns des plus beaux endroits d’Europe orientale.

ROUTE FRANÇAISE

L’un des itinéraires les plus populaires est le Chemin Français de Saint-Jacques, dont la version complète commence dans la ville de Saint-Jean Pied de Port. Le trajet est d’environ 800 km, cependant, on peut opter pour le mode réduit, qui permet d’obtenir le très convoité Compostelle le long des 100 km du célèbre chemin de Saint-Jacques, à partir de Sarria en Espagne, accessible de Saint-Jacques en quelques heures en bus.

La version complète de la cheminée française comporte 25 scènes, disposées sur le chemin qui traverse des lieux tels que Navarre, Castille, Pampelune, Burgos et Astorga.
Dans ce cas, l’organisation est bien planifiée, en fait tous les 25 km, on peut trouver le long du chemin des auberges, hôtels et autres hébergements, pour passer la nuit et se rafraîchir sans dépenser une fortune. L’itinéraire est adapté à tous les niveaux d’expérience, entièrement balisé et facile, sans grandes différences de niveau.

CONSEIL: Ceux qui ne veulent pas suivre tout le chemin français de Santiago peuvent choisir n’importe quelle étape intermédiaire, à partir d’une des villes situées avant Sarria, telles que Leòn et Villafranca del Bierzo.

ROUTE ESPAGNOLE

Une alternative à la route française est la route nord de Santiago, qui part de la ville d’Irùn dans l’est de l’Espagne et arrive toujours à Santiago de Compostela. C’est le plus ancien itinéraire du célèbre pèlerinage religieux, un peu plus long que la version française, mais certainement plus impressionnant. Au cours de la longue promenade, on traverse des lieux uniques, dans les régions de Galice et des Asturies, en admirant les beaux paysages de la région et la belle côte du nord de l’Espagne.

Parmi les arrêts sur le chemin du nord de Santiago il y a Bilbao, Santander, Gijon, Luarca et Ribadero. On peut aussi visiter des lieux de culte comme le Monastère de Santo Toribio et la belle Cathédrale de San Salvador à Oviedo. Ce parcours est de loin le plus difficile et le plus fatigant, en raison de son tracé sinueux et caractérisé par des dénivellations continues, ainsi que par un climat souvent venteux et froid. Les installations aussi ne sont pas toujours à la hauteur de la demande, de sorte qu’il peut être difficile de trouver un endroit pour dormir.

ROUTE PORTUGAISE

La troisième option pour participer au pèlerinage est de suivre le chemin portugais de Saint-Jacques de Compostelle, à environ 750 km de Ponte de Lima au sud du Portugal jusqu’à la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. Beaucoup de pèlerins préfèrent partir de Lisbonne, en économisant environ 150 km, même dans cette partie du voyage est moins isolé, beaucoup plus engageant. Parmi les arrêts il y a des endroits comme Tomar, Fatima, Coimbra, Porto, Tui, Pontevedra et Padròn.

Comparé au chemin française et au chemin dans le nord de l’Espagne, la version portugaise est un véritable défi, en plus, il est important de considérer que souvent il n’y a pas de signalisation précise, des installations d’hébergement pouvant accueillir les voyageurs et des services adéquats pour recevoir un rafraîchissement et un soutien en cas d’urgence. En même temps, l’itinéraire est vraiment passionnant, parfait pour ceux qui sont prêts à passer quelques difficultés pour entrer en contact avec la nature presque intacte de la région.

AUTRES ITINÉRAIRES

Outre les trois voies principales mentionnées ci-dessus, il existe des variantes et alternatives moins connues, dont certaines sont très anciennes et pratiquées depuis plusieurs siècles, aujourd’hui en partie abandonnées pour leur complexité. Parmi celles-ci se trouve la Ruta de la Plata, qui part de la ville de Séville dans le sud de l’Espagne, couvrant environ 1.000 km jusqu’à Santiago. Il est également possible de prendre le sentier primitif, d’un peu moins de 350 km de long avec départ d’Oviedo et arrêts dans les Asturies et en Galice, ou le sentier anglais, 122 km divisé en 6 étapes de Ferrol à Santiago.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

MÉNOPAUSE: quel est le meilleur régime pour éviter les problèmes

Une vieille dame empêche une fillette noire de s’asseoir près d’elle dans le bus à Alessandria