in ,

Doutes du M5S (Mouvement 5 Etoiles) sur des obligations d’Arcelor Mittal acquis par la Lega de Matteo Salvini

Le Mouvement 5 Etoiles a attaqué la Ligue et Salvini pour de prétendus investissements dans Arcelor Mittal.

Ce sont des jours de tension pour l’avenir de l’ex ILVA, après qu’Arcelor Mittal ait décidé de reculer par rapport à l’accord conclu avec le gouvernement italien. Tandis que les réunions continuent d’essayer de résoudre la situation, dans les dernières heures une nouvelle controverse s’installe.

Dans une note, publiée par la Commission des activités productives de la Chambre, vient l’attaque du Mouvement 5 étoiles: “Pourquoi la Ligue de Salvini a-t-elle investi 300.000 euros dans les obligations Arcelor Mittal? Salvini, comme d’habitude, plutôt que de répondre préfère s’enfuir. Pourtant, selon divers rapports de presse, son parti a investi l’argent public, c’est-à-dire l’argent de tous les citoyens, non seulement sur les obligations ArcelorMittal, mais aussi sur certaines des banques et multinationales les plus célèbres du monde“.
Sur le même sujet, un post a été publié sur le blog du Mouvement 5 Etoiles intitulé: “Des diamants en Tanzanie aux obligations Arcelor Mittal”.

Mais leur devise n’était-elle pas ‘les Italiens d’abord’?” C’est la question des 5 étoiles. Et de renchérir: ” Est-ce peut-être pour cette raison que la Lega, au lieu de blâmer la multinationale franco-indienne qui menaçait de quitter et de laisser à la maison plus de 10.000 personnes, s’est lancée contre le gouvernement? C’est le moment d’unir nos forces pour défendre la souveraineté de l’Italie, pour protéger notre économie, les travailleurs et les citoyens de Taranto“.

La question est de savoir s’il est normal que la Lega, comme il ressortirait des enquêtes, investisse des fonds publics (rappelez-vous les fameux 49 millions de remboursements électoraux avec lesquels ils ont acheté des diamants en Tanzanie), non seulement sur les obligations Arcelor Mittal, mais aussi sur certaines des banques et multinationales les plus connues, telles que General Electric, Spanish Gas Natural, Mediobanca, Enel, Telecom et Intesa Sanpaolo? N’y a-t-il pas un conflit d’intérêts macroscopique, s’agissant d’un parti qui siège au Parlement et qui devrait protéger les intérêts des Italiens?

En guise de réponse, Salvini a annoncé des poursuites judiciaires contre tous ceux qui (selon lui) “disent le faux“.
Selon Adnkronos, les 300.000 euros d’obligations d’ArcelorMittal ont été effectivement achetés par la Ligue le 16 mai 2014 et vendus le 16 janvier 2015.

J’ai cédé tous les titres en 2015 et en particulier celui en question en janvier. Tous les titres ont été gérés conformément à la loi sur le financement public des partis (96/2012). Tout est certifié noir sur blanc“, a déclaré le trésorier de la Lega, Giulio Centemero qui , entre autre d’ailleurs, risque le procès à Rome pour le financement illégal présumé reçu par l’entrepreneur Parnasi dans le cadre de l’enquête sur le nouveau stade de Rome.

Une vieille dame empêche une fillette noire de s’asseoir près d’elle dans le bus à Alessandria

Le secret pour faire passer le rhume