in

Un Bengladesh pris à des coups de pied par des enfants sur la plage. Les parents riaient

À Civitanova Marche cinq enfants attaquent un ambulant immigré. Le Maire” c’est la première fois qu’une chose semblable arrive » . Rome, 27 août 2010. Ils ont d’abord encerclé et ensuite pris de mire avec des insultes et des coups de pied pour qu’il laissait le transat où il s’était arrêté à reposer. C’est ce qui s’est passè sur une plage de Civitanova Marche, à un ambulant bengladesh qui après l’habituel tour entre baignant s’était arrêté pour se reposer et c’est là qu’il a été attaqué. Cette fois ci, ce n’est pas les habituels groupes de racistes mais de cinq enfants entre 10 et 11 ans qui ont laissés les jeux sous l’ombre, ont visé `l’immigré intimandogli de laisser l’établissement privé, devant les sourires des adultes présents.

Le vendeur avait laissé sa manchandise à quelques métres sur le sable pour se reposer, lorsque les enfants l’ont approché en le frappant au dos, en prenant des coups de pied le lettino sur lequel on trouvait et le deridendolo avec des insultes à fond raciste. ” Amigo part d’ici, tu vas vendre hors d’ici, cette manchandise tu l’asvolé” les enfants l’ont hurlé les gamins devant les regards amusés des autres baignants, dont aucun n’a intervenu.

Le Maire de mème que les gérants de l’établissement ont voulu prendre les distances de l’épisode, en expliquant que c’est la première fois que sur le littoral voisin Macerata on vérifie des gestes de racisme. ” Ils ont été trés méchands” a commenté à la fin l’ambulant qui cependant n’a pas voulu faire une dénonciation.

Laura Molteni (Ligue) : ” Ne pas favoriser de nomades sur l’attribution des maisons”

De Magistris (Idv) : ” Maroni svende le droit humain pour les votes”