in

SOMALIE: Les basketteuses nationales menacées de mort

Menace est arrivée du groupe Al-Shabaab qui juge anti-islamique la femme sportive.

Quand les militants Al-Shabaab ont interpelé la capitaine de l’équipe nationale somalienne de basket-ball, Suweys Ali Jama, lui disant qu’elle avait deux options: être tuée ou arrêter de jouer au basket, elle a décidé qu’il n’y avait aucune de ces deux options.

«Je ne mourrai que quand ma vie sera écoulée. Nul ne peut me tuer, si ce n’est Allah. Je n’arrêterai jamais ma profession de mon vivant. Maintenant, je suis une basketteuse, mais même quand je cesserai la carrière de joueuse, j’espère devenir une coach. Je n’arrêterais le basket-ball que si je périssais», a déclaré Jama.

Al-Shabaab est le bras armé de l’ICU (Union des Tribunaux Islamiques), réunissant un groupe de tribunaux de la charia, qui avait émis, en aout 2006, une ordonnance interdisant aux femmes de faire du sport en Somalie, “héritage de l’ancienne culture chrétienne”.

Basket-ball est le sport le plus populaire de seconde en Somalie après le football et, à part le handball, c’est le seul autre sport auquel les femmes somaliennes peuvent jouer. Toutefois, les femmes gagnent des salaires beaucoup plus bas que les joueurs de basket-ball professionnels.

L’équipe féminine somalienne s’entraine actuellement pour les Jeux Arabes au Qatar, à l’intérieur de l’Académie de la Police somalienne sur un terrain de basket, cloturé de murs criblés de balles.

 

 

ETATS-UNIS: Des millions d’abeilles libérées sur une autoroute

BURKINA FASO: «Unis en Christ» d’Orsola Yaméogo sur le marché du disque