in

SENEGAL: Emigration clandestine – Le calvaire des épouses des absents et disparus

Le sort amer des “veuves de la mer”!

Les familles des 6648 immigrés clandestins sénégalais vivent dans l’expectative totale. Les plus exposées, semblent être les épouses qui, exténuées par une longue attente, croulent sous le poids d’une confusion par rapport à la validité de leur lien conjugale dont le retour du conjoint est incertain.

alt

Au nombre de 6648, les disparus ou absents préposés à l’émigration clandestine maintiennent leurs épouses dans des liens du mariage pouvant conduire à des drames. Le poids des traditions aidant, ces dernières vivent le calvaire de la séparation avec un lot d’angoisses : la grossesse, l’entretien, l’éducation des enfants et le problème d’un éventuel remariage, entre autres.

Ces braves «veuves de la mer» se battent de toutes leurs forces pour s’en sortir, refusant de sombrer dans la fatalité ou la prostitution.
Ville rendue célèbre par le massacre des tirailleurs de la 2ème guerre mondiale qui revendiquaient leurs droits à la France, Thiaroye traverse un autre drame: celui de l’émigration clandestine. Ville de pêcheurs par excellence, cette ville de banlieue a perdu une bonne partie de sa jeunesse dans les eaux profondes de l’océan atlantique.

Selon les statistiques du département de l’intérieur d’Espagne, 31.678 clandestins ont atteint les côtes ibériques via la mer, celle année là. C’est le plus gros chiffre observable sur les 11 années de tentative pour rejoindre l’Europe par la voie maritime.

Mais jusque là, ce sont les morts, les disparus et la détresse des veuves, des orphelins, des parents qui sont mis en exergue. Quid des épouses qui refusent de faire le deuil? Elles continuent de vivre avec l’espoir qu’un miracle pourrait ramener leurs maris. Un scénario improbable auquel s’ajoute le poids de la tradition qui les contraint dans les liens de mariage.

SUISSE: «Ça suffit!» Campagne Amnesty International pour une politique de l’asile juste et humaine

NIGERIA: Massacre dans une résidence étudiante, 26 morts