in

NIGERIA: Massacre dans une résidence étudiante, 26 morts

La main de Boko Haram?

Au moins 26 personnes ont été tuées, mardi 2 octobre 2012, par un groupe d’hommes armés dans un foyer universitaire du nord-est du Nigeria, un drame aux motivations encore obscures mais qui s’est déroulé dans une zone où le groupe islamiste Boko Haram est actif.

alt

«Des hommes armés ont fait irruption ce matin dans des locaux d’une résidence étudiante. Ils ont mitraillé et poignardé certaines personnes. La plupart des victimes sont des étudiants» C’est ce qu’à déclaré Ibrahim Mohammed, le porte-parole de la police de l’Etat d’Adamawa.

L’attaque s’est produite a proximité du campus de l’école polytechnique de la ville de Mubi, qui est située à environ 170 kilomètres au sud de Maiduguri. Il est difficile d’obtenir d’autres précisions car les antennes relais de la zone ont été récemment détruites par Boko Haram.

L’attaque n’a pas été revendiquée. Elle intervient après que l’armée a menée une opération musclée contre le groupe islamiste et arrêté plusieurs personnes la semaine dernière.

Mais il est encore trop tôt pour établir un lien avec cette fusillade, d’autant que des informations font état de la tenue d’élections étudiantes. Il n’est donc pas à exclure que ces meurtres soient liés à une dispute entre des groupes politiques rivaux au sein de l’université. Le porte-parole de la police a en tout cas déclaré à RFI que « les assaillants ont appelé les victimes par leur nom ».

L’armée a quadrillé le périmètre. Un couvre-feu a été imposé dans toute la ville de Mubi.

R.D. CONGO: Benoît XVI appelle au rétablissement de la “cohabitation fraternelle” dans l’Est

TUNISIE: Ouverture du procès de la jeune fille violée, vives contestations devant le tribunal