in

“REDDITO DI CITTADINANZA”: Quels bénéficiaires du ‘Revenu de Citoyen’ italien peuvent refuser d’aller travailler et pourquoi

Le mercredi 8 janvier 2020, avec la publication sur le Journal Officiel du Décret du Ministère du Travail (Décret-loi n° 4 du 28 janvier 2019 converti en loi n° 26 du 28 mars 2019), la 2ème phase du “Reddito di cittadinanza” (Revenu de Citoyen) impliquant les Administrations Locales a officiellement démarré. Conformément à la loi, les bénéficiaires de la subvention seront appelés à travailler pour leur commune, à travers la participation “obligatoire” dans les PUP (Projets d’Utilité Publique).

En effet, les bénéficiaires du “Reddito di Cittadinanza”, en échange de l’aide économique que l’État leur accorde, à eux et à leurs familles, sont appelés à signer le ‘Pacte pour l’emploi’ et le ‘Pacte pour l’inclusion sociale’. C’est un engagement qu’ils prennent auprès des CPI (Centres pour l’Emploi) qui, à leur tour, ont la tâche de guider et d’initier professionnellement ceux qui sont en possession de la carte du “Reddito di Cittadinanza”).

La nouveauté qui a été introduite dans le Journal Officiel concerne toutefois l’implication des Communes, qui pourront désormais utiliser les bénéficiaires du “Reddito di Cittadinanza” pour réaliser des projets et des travaux d’utilité publique sur leur propre territoire et destinés à améliorer la vie de la communauté y résidente.
C’est l’un des engagements que les bénéficiaires de la subvention doivent respecter une fois signés le ‘Pacte de l’emploi’ et le ‘Pacte d’inclusion sociale’.

ATTENTION: Le non-respect de cette obligation compromettra leur position, au point de perdre leur droit à l’argent versé mensuellement sur la carte.

Toutefois, parmi ceux qui ont droit au “Reddito di Cittadinanza”, certaines catégories sont exemptées de cette obligation, à savoir:

– les travailleurs salariés ayant un revenu supérieur à 8.145 euros ou indépendants (auto-emploi) ayant un revenu supérieur à 4.800 euros;
les personnes de plus de 65 ans et les bénéficiaires de la pension de citoyenneté;
– les personnes handicapées;
– les membres de la famille qui s’occupent de jeunes enfants (jusqu’à 3 ans), de personnes gravement handicapées ou non autosuffisantes;
– les étudiants;
– qui suit des cours de formation pour une qualification professionnelle ou un diplôme.

Les sujets énumérés ci-dessus ne peuvent pas participer aux PUP et, malgré cela, continuent à bénéficier de la subvention. Le refus d’emploi n’implique donc pas un rappel dans ce cas, ni l’exclusion subséquente du revenu de citoyenneté.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

CRAMPES NOCTURNES: Attention à qu’elles peuvent cacher

SANTÉ – Les aliments pour soigner la cystite