in ,

“REDDITO DI CITTADINANZA” – Contrôles renforcés sur le ‘Revenu de citoyen’: ce que font les communes

Ce n’est pas seulement l’INPS (Institut National de Prévoyance Sociale), mais aussi les communes, qui sont tenues d’effectuer des contrôles plus stricts: l’objectif est de vérifier les irrégularités sur l’ISEE (Indicateur de la Situation Economique Equivalente), les comptes courants et la résidence des bénéficiaires.

Renforcement des contrôles sur les familles recevant un “Reddito di cittadinanza” (Revenu de citoyen) ou une “Pensione di cittadinanza” (Pension de citoyen). Depuis les premiers mois de l’année, les activités de l’INPS sont accompagnées des contrôles des communes, qui sont appelées à intervenir avec leurs propres bases de données pour rechercher les éventuelles incohérences et débusquer les petits malins.

L’objectif est d’effectuer des contrôles encore plus minutieux et détaillés, en croisant les données de l’ISEE et des comptes courants avec celles relatives à la résidence des demandeurs. En ce sens, les bases de données des communes pourraient être particulièrement efficaces pour faire émerger des situations qui, à première vue, pourraient sembler régulières.

Les contrôles des communes devraient se concentrer principalement sur deux éléments: l’ISEE et la résidence. Il a été calculé que chaque commune doit effectuer des contrôles sur au moins 5% des familles qui ont reçu la subvention. La date limite pour présenter les résultats est le mois d’octobre à travers la GEPI (Plate-forme pour la Gestion des Pactes d’Inclusion Sociale).

Les contrôles sont divisés en deux catégories: Celles relatives au séjour et à la résidence de la famille bénéficiaire sont ordinaires,

  • ordinaires: relatives au séjour et à la résidence de la famille bénéficiaire;
  • extraordinaires: contrôles relatifs à l’ISEE 2020 et aux comptes courants.

L’objectif final reste celui de garantir la fourniture de prestations sociales à ceux qui en ont réellement besoin.

Pour la vérification de la résidence, chaque commune devra indiquer sur la plate-forme GEPI, les momentes d’enregistrement dans les listes du registre d’état civil et la commune d’origine des noms pour lesquels les vérifications ont été effectuées. L’information sera ensuite transmise à la commune précédente qui l’insérera à son tour.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

Tout sur les remèdes homéopathiques pour combattre la rétention hydrique

COPROPRIÉTÉ – En cas de dette, risque-t-on l’appartement en Italie? 3) Saisie de la première maison, cas d’existence d’un fonds patrimonial, que faire en cas de saisie immobilière