in

PATRICE-EMERY LUMUMBA: Le 54è anniversaire de la mort du héros politique congolais célébré avec faste

Héros “Eméry…te”! 

Les Congolais ont commémoré, samedi 17 janvier, avec faste le 54ème anniversaire de la mort de leur premier Premier ministre, Patrice-Emery Lumumba, assassiné le 17 janvier 1961. A Kinshasa, les autorités civiles, militaires et ainsi que la population ont déposé des gerbes de fleurs devant la stèle de Lumumba sur la Place de l’Echangeur, dans la commune de Limete. 

alt

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku et celui du Sénat, Léon Kengo wa Dondo et quelques membres du gouvernement, ont assisté à cette cérémonie. Une messe d’action de grâce a été organisée en la Cathédrale Notre-Dame du Congo, en mémoire de cet héros national. D’autres cérémonies ont également été organisées à travers les villes du pays pour honorer la mémoire de Lumumba. 

A Bukavu (Sud-Kivu), une messe d’action de grâce a été dite en la Cathédrale Notre-Dame de la paix. Dans son homélie, le curé de cette paroisse, Abbé Kiavira a comparé Lumumba à Jésus-Christ. Ce prélat catholique a indiqué que Lumumba a mené un combat pour la liberté des Congolais et ses droits comme Jésus-Christ a donné sa vie pour sauver l’humanité. L’abbé Kiavira a convié les Congolais «à ne pas trahir la mémoire et l’héritage de celui qui a mené une lutte pour l’indépendance du pays jusqu’au sacrifice suprême».

Après cette célébration eucharistique, les membres du gouvernement provincial du Sud-Kivu, conduits par le gouverneur Marcelin Chishambo, sont allés à la Place de l’indépendance y déposer des gerbes de fleurs sur le monument en mémoire de Lumumba, situé entre les communes de Kadutu et d’Ibanda.

Procès Lumumba 

Des enfants Lumumba ont déposé, depuis 3 ans, une plainte en Belgique contre les présumés assassins de leur père. Au sujet de l’assassinat de l’ancien premier ministre congolais, l’Agence de presse belge “Belga” avait indiqué que le parquet fédéral avait été jugé compétent par la Chambre de mises en accusation de Bruxelles, une juridiction d’instruction, pour instruire la plainte de la famille de Lumumba.

Celle-ci avait déposé plainte contre une dizaine de Belges en juin 2011. Dans sa plainte, la famille Lumumba met en cause des responsables belges de l’époque coloniale dont certains seraient en vie. Il s’agit d’anciens policiers, hommes politiques et fonctionnaires actifs à l’époque des faits.

Roland Lumumba a indiqué que la cour s’est saisie du dossier malgré que ces événements sont passés il y a plus de 50 ans. Elle a jugé le dossier recevable.

Au cours de la cérémonie marquant le 52ème anniversaire de la mort de Patrice Emery Lumumba, Daniel Mukoko Samba alors vice-Premier ministre et ministre du Budget, avait rappelé l’importance d’établir les responsabilités dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre du Congo. Il avait également appelé la population à perpétuer le patriotisme de Lumumba.

FATIHA BERBER: L’artiste pluridisciplinaire algérienne s’est éteinte

CAN 2015: Les Lions du Sénégal rugissent face aux Black Stars du Ghana (2-1) Vidéo