in

Pape François: Pape: «L’accueil est intégration, les terroristes viennent des ghettos»

 «L’islam est conquête? Jésus aussi a envoyé les disciples dans toutes les nations. La coexistence entre chrétiens et musulmans est possible».

«C’est vrai qu’on ne peut pas ouvrir les portes de manière irrationnelle, mais la question fondamentale est: pourquoi il y a tant de migrants aujourd’hui? Les principales causes sont «les guerres au Moyen-Orient et en Afrique et le sous-développement du continent africain». C’est ce qu’a déclaré Pape François dans une longue interview sur le journal catholique français “La Croix”, dans laquelle il rappelle que «s’il y a la guerre, c’est parce qu’il y a des fabricants et trafiquants d’armes. S’il y a tant de chômage, c’est à cause du manque d’investissements capables de fournir des emplois, dont l’Afrique a désespérément besoin».

Bergoglio pointe de nouveau du doigt «un système économique mondial tombé dans l’idolâtrie de l’argent. Plus de 80% de la richesse de l’humanité est entre les mains d’environ 16% de la population. Un marché complètement libre ne fonctionne pas. Le marché en soi est une bonne chose, mais l’État doit le contrôler et l’équilibrer. Ce que nous appelons l’économie sociale de marché».

Revenant aux migrants, le Pape souligne que «le pire accueil est de les marginaliser, au lieu de les intégrer. A Bruxelles, les terroristes étaient belges, fils d’immigrés, mais ils sont venus d’un ghetto. A Londres, le nouveau maire (Sadiq Khan, fils d’immigrés pakistanais et musulman, ndlr) a prêté serment dans une cathédrale, et sera reçu par la reine. “

«Cela montre l’importance pour l’Europe de retrouver sa capacité à intégrer. Je pense à Grégoire le Grand (Pape de 590 à 604, ndlr), qui négocia avec les soi-disant barbares, lesquels furent ensuite intégrés. Cette intégration est encore plus nécessaire, aujourd’hui que l’Europe est en train de vivre le grave problème du faible taux de natalité, en raison d’une poursuite égoïste de la richesse. Un vide démographique se développe».

Dans la longue interview, le pape a aussi dit qu’il ne croit pas «qu’il y ail actuellement une peur de l’Islam, en tant que telle, mais de Daesh et de sa guerre de conquête, lancée au nom de l’Islam. L’idée de la conquête est inhérente à l’âme de l’Islam, il est vrai. Mais elle pourrait être interprétée, avec la même idée de conquête, la fin de l’évangile de Matthieu où Jésus envoie ses disciples dans toutes les nations».

«La coexistence entre chrétiens et musulmans est possible. Je viens d’un pays dans lequel ils vivent ensemble dans une bonne familiarité. les Musulmans vénèrent la Vierge Marie et Saint-Georges. Dans un pays africain, on m’a signalé, pour le Jubilé de la Miséricorde, que les musulmans faisaient une longue file devant la cathédrale pour passer à travers la Porte sainte, et je prie la Vierge Marie. En République centrafricaine, avant la guerre, les chrétiens et les musulmans vivaient ensemble et ils doivent réapprendre à le faire aujourd’hui. Le Liban aussi montre que c’est possible“.

Trump contre les réfugiés: “Ils frapperont les Etats-Unis comme le 11 Septembre”

Ejaz Ahmad (journaliste pakistanais): «Beppe Grillo, présente tes excuses au Pakistan (et viens-nous voir)»