in

Ejaz Ahmad (journaliste pakistanais): «Beppe Grillo, présente tes excuses au Pakistan (et viens-nous voir)»

La blague sur Sadiq Khan a offensé notre communauté. Nous sommes les premières victimes du terrorisme, nous faisons sauter seulement les préjugés.

Durant son nouveau spectacle dans toute l’Italie, le comédien italien Beppe Grillo (leader du Mouvement 5 Étoiles) a fait une vilaine blague sur le nouveau maire de Londres, le musulmane et d’origine pakistanaise, Sadiq Khan.
L’homme politique expert en communication et encore plus tranchant sur son terrain préféré, la satire, se distance de tous les commentaires favorables à un maire à la fois musulman, moderne, féministe et pro droits humains et gay, sombrant dans cette crainte ne personne n’a eu le courage de prononcer: le terrorisme. En effet, d’abord, il dit que c’est un fait positif qu’il ait été voté de manière aussi nette comme Premier citadin de Londres, mais se moque de lui en l’appelant “un bangladesciano”, et ensuite lance la provocation clairement xénophobe et islamophobe: “Je veux voir quand il se fera péter en l’air à Westminster…”

La communauté pakistanaise en Italie exprime son indignation face aux sarcastiques blagues du fondateur du mouvement politique 5 Etoiles (M5S). Comment est-ce possible qu’un mouvement composé de jeunes générations dynamiques et intelligentes ait permis d’insulter un maire qui n’a aucune culpabilité vis-à-vis du M5S? Avant tout, Beppe Grillo devrait décider si être un comédien ou un leader politique. Dans tous les deux cas, on ne peut pas insulter une personne qu’on ne connait pas.
Cher Grillo, Sadiq Khan est pas Bengali, mais vient d’une famille humble et honnête d’origine pakistanaise. Depuis 1971, le Bangladesh ne fait plus partie du Pakistan, et ses citoyens sont Bengalis, pas “banglasciani”. Sadiq Khan n’a pas besoin de faire sauter Westminster parce qu’il a déjà fait!!! Lui, qui rassemble un merveilleux creuset d’identités: musulman, pakistanais, anglais, avocat et père de famille qui a déjà fait sauter un tas de tabous, préjugés et stéréotypes.
J’espère qu’un jour en Italie, nous allons sauter ces idées préconçues et ces slogans populaires qui ont animé les partis xénophobes et islamophobes, et parmi eux, on peut dorénavant inclure le vôtre aussi. Je m’adresse aux Italiens leur demandant de ne pas tomber dans les pièges du préjugé, mais de connaître leurs voisins pakistanais, musulmans et saisir le défi de construire un pays moderne enrichi de ses multiples identités. La blessure est malheureusement le fruit de l’ignorance et de la fermeture.

On ne peut pas plaisanter sur le terrorisme en un moment historique comme celui-ci. Les premiers à avoir sauté en l’air, c’étaient nous les Pakistanais! Après le 11 Septembre, il y a eu plus de 100.000 de Pakistanais tués par divers groupes fondamentalistes. Il y a de nombreux Pakistanais comme moi qui ont fui le pays pour se sauver des talibans. Notre économie, la politique et la sécurité ont été dévastées par le terrorisme.

J’espère que le M5S réussisse à faire marche arrière et présente des excuses à Sadiq Khan et à tout le peuple musulman et pakistanais pour cette blague totalement déplacée spéculer qui spécule de manière indigne sur les victimes du terrorisme.

La communauté pakistanaise est composée de gens honnêtes et laborieuses. «Grillo, viens nous voir!!!» En Italie, ils y a plus de 130.000 Pakistanais qui ont parcouru à rebours le trajet de Marco Polo. Ils ont montrés d’être une communauté paisible, des travailleurs acharnés, et une partie intégrante de ce pays. Le Pakistan est un grand partenaires italien dans les domaines économique et culturel. Un pays qui veut se développer, qui pointe sur la relance du tourisme, qui se bat quotidiennement contre le terrorisme et certainement mérite une satire plus perspicace.

Nous invitons donc M. Grillo à visiter notre pays, à se plonger dans la capitale culturelle du pays Lahore ou dans la modernissime Karachi moderne, ou à se perdre dans des paysages spectaculaires du Gandhara où se développent, di 1er au 7ème siècle, des formes d’art combinant les influences gréco-romaine et le bouddhisme indien. Retraçons la Route de la Soie pour rétresser ces fils aussi minces qu’importants, à travers l’hospitalité traditionnelle et le rayonnement qui unissent les peuple italien et pakistanais.

LIRE AUSSI:

Polémique sur une blague du comédien Beppe Grillo (leader du Mouvement 5 Étoiles) sur le maire musulman de Londres

Ejaz Ahmad
Médiateur culturel et journaliste

Pape François: Pape: «L’accueil est intégration, les terroristes viennent des ghettos»

Facebook, Twitter et YouTube dénoncés: “Ils ne suppriment pas les contenus racistes”