in

ŒDÈME PULMONAIRE: définition, symptômes et traitements

L’œdème pulmonaire est une affection grave qui peut entraîner des conséquences complexes et parfois mortelles, qui doit être traitée immédiatement et le patient doit recevoir le traitement le plus approprié. Voici comment le reconnaître et le traiter.

C’EST QUOI?

L’œdème pulmonaire peut être défini comme un état dans lequel il y a une quantité excessive de liquide dans les poumons. Cette condition peut entraîner plusieurs conséquences, en premier lieu la difficulté à respirer en raison de l’accumulation.
La présence de liquides dans les voies respiratoires peut être un problème grave, car elle empêche le patient de respirer et l’échange entre l’oxygène et le dioxyde de carbone a lieu. L’œdème entraîne une fuite de fluides du système capillaire des poumons vers les espaces interstitiels, jusqu’aux cavités des bronchioles. Ce passage peut se faire par exsudation ou exsudation.

Dans le premier cas, l’augmentation de la tension artérielle provoque une fuite de liquide. Dans le second cas, une inflammation ou un processus inflammatoire endommage la paroi du vaisseau au point de provoquer une lésion capable de libérer le liquide.

SYMPTÔMES

Les symptômes de l’œdème pulmonaire sont différents, tout d’abord la difficulté à respirer et l’essoufflement. Cependant, cette condition peut être liée à de nombreuses maladies, y compris l’asthme, qui peut être démontré par spirométrie, alors que les symptômes les plus courants comprennent la toux, le sang des voies respiratoires et des épisodes d’apnée.

En cas d’œdème pulmonaire, il est alors possible de ressentir une forte douleur thoracique, un sentiment de suffocation et de devenir très pâle. Enfin, lorsque vous avez du liquide dans vos poumons, il est fréquent d’avoir des sifflements ou des sifflements lorsque vous respirez. Parmi les symptômes les plus courants, on retrouve l’haleine de Cheyne-Stokes, une haleine cyclique caractérisée par des phases d’apnée et d’hyperventilation.

CAUSES

Les causes de l’œdème pulmonaire sont multiples et peuvent varier selon le type de maladie: cardiogène et non cardiogène.

L’œdème pulmonaire cardiogène se manifeste par une altération du ventricule gauche du cœur et une insuffisance cardiaque.
Les causes de ce type de maladie peuvent être multiples, tout d’abord l’ischémie, l’infarctus du myocarde, l’hypertension artérielle, les maladies cardiaques et les maladies coronariennes. Des arythmies congénitales ou acquises et des maladies du myocarde sont liées à cette affection.

L’œdème pulmonaire non cardiogène, par contre, se produit en raison de dommages à la surface pulmonaire, ce qui entraîne une fuite de liquide, comme les protéines, l’eau et les molécules tissulaires.
Les causes sont donc liées à des lésions pulmonaires directes ou indirectes, telles que pneumonie, embolie pulmonaire, traumatisme thoracique, inflammation qui endommage les capillaires tels que pancréatite, septicémie, surdosage aux opiacés et enfin lésions du système nerveux responsable de la tension artérielle.

TRAITEMENT

Le traitement de l’œdème pulmonaire peut varier selon l’état du patient, le type de maladie et les causes. Beaucoup de ces cas sont traités par oxygénothérapie, puis par ventilation et oxygénation. Tous ces traitements visent à réduire la quantité de liquide en général, d’autres visent spécifiquement à diminuer la quantité de liquide extravasculaire par les diurétiques et les nitrates.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

CATHOLICISME – Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (3): D’où partir? A vélo ou à pied?

IRPEF: nouvelles règles pour la déductibilité des frais sanitaires en Italie