in

Migrants à la piazza pour la régularisation

À Rome deux jours de manifestations pour « Donner le séjour aux droits »

 Rome,15 octobre 2010. Allonger le permis de séjour au-delà de l’actuel durée de 6 mois, étendre la tutelle déjà prévue pour les victimes de traite même à celui qui dénonce l’exploitation du travail et une nouvelle sanatoria pour tous les travailleurs, pas seulement pour les domestiques. Se sont les demandes à la base des deux jours de mobilisation organisée, hier et aujourd’hui, par le comité antiraciste à Rome.

« Reléguer une tranche importante de la population à la clandestinitél a dit Rita Bernardini (député PD) signifie la mettre en otage d’ illégalité », en partant de cette considération les Radicaux et le Pd souscriront une proposition de loi pour dénoncer et combattre le travail noir. Aujourd’hui et demain, diverses des associations et le « Comité immigrés en Italie » manifesteront devant le Ministère de l’Intérieur en suivant le slogan ” donner les séjour aux droits”. Parmi les autres participeront même 200 immigrés africains, qui travaillaient comme journaliers agricoles à Rosarno. Enfin  samedi, les immigrés participeront à la manifestation ensemble au Fiom Cgil.

 Pour Bernardi l’auspicio est de trouver des adhésions et signatures transversales pour ce je projette, en dépassant les frontières politiques parmi les partis en matière. À travers des initiatives autonomes et autogérées, comme la ”  grève des rotonde” Le 8 octobre dernier à Caserta, dans laquelle les journaliers immigrés se sont refusés de travailler pour moins de 50 euro, la mobilisation est déjà partie à niveau local. Pour le député Pd jean-Leonar Touadì « . Est compréhensible que les immigrés se rebellent à une loi iniqua » en se rappellant ensuite de quelques épisodes de révoltes dans les Cie. Même l’On. Pina Picierno a demandé « un monitorage sur les effets du délit d’immigration clandestine pour voir ce qu’il s’est produit dans les tribunaux ».

 

M.I.

Roumanie d ans le Schengen. Prodi : « Pas de problèmes »

Fini : ” Combattre l’exclusion sociale et favoriser l’intégration des immigrés”