in

MADAGASCAR: Sommet de la SADC – Le 3ème round des négociations entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, accouche d’une souris

SADC: “Sad to see not much!”

Les conclusions du sommet de la SADC (Communauté de Développement d’Afrique Australe), médiatrice dans la crise politique malgache depuis 3 ans, étaient attendues avec impatience sur la Grande île. Perçu comme un 3ème et dernier round de négociations entre l’ancien président en exil Marc Ravalomanana d’un côté, et le président de la Transition Andry Rajoelina de l’autre, ce sommet a finalement débouché sur un communiqué laconique.

Selon la SADC, il faut «intensifier le dialogue entre les principaux partis politiques et créer un environnement favorable pour des élections».

Des rumeurs sur un accord imminent entre les protagonistes ont pourtant couru jusqu’au dernier moment. Le blocage de la résolution de la crise tient à une question: le retour d’exil de Marc Ravalomanana. Ce sont précisément les mots d’Andry Rajoelina, prononcés ce samedi 18 avril au soir, en marge du sommet de la SADC à Maputo, au Mozambique.

Selon le Président de la Transition, il a été décidé lors du sommet que «ce retour sera concerté et régularisé avec les autorités compétentes. L’évaluation devrait se passer dans les 30 à 60 jours». En ligne de mire d’un éventuel retour de Marc Ravalomanana à Madagascar, il y a l’élection présidentielle, dont le premier tour doit se tenir le 8 mai de l’année prochaine.

Marc Ravalomanana veut se présenter. Mais Andry Rajoelina, qui l’a renversé en 2009, est absolument contre cette hypothèse. Beaucoup d’observateurs attendaient que la SADC tranche lors de ce sommet.

Réponse du secrétaire exécutif de l’organisation, Tomaz Salomao: «La SADC ne peut pas décider qui se présente à une élection démocratique».

Pourtant, selon le ministre des Affaires étrangères des Seychelles, «l’idée que les deux ne se présentent pas a été activement considérée par le sommet».

 

AFRIQUE DU SUD: Le bain de sang de la mine de Marikana est révélateur des frustrations des sud-africains

SOUDAN: 31 morts dont le Ministre de la Religion dans un crash aérien