in

LEYMAH GBOWEE: Nobel de la Paix 2011 et Membre fondateur de l’Ara Pacis Initiative

Noble, digne du Nobel!

Face à un défi apparemment insurmontable, celui de mettre fin à la guerre civile qui déchirait son pays, le Libéria, Leymah Roberta Gbowee fit appel à sa foi, sa force intérieure, sa génialité, sa féminité, sa constance et son courage pour affronter les situation, dans une optique totalement nouvelle, inattendue et humaine.

Cette courageuse femme libérienne a, entre autres, organisé un mouvement de protestation qui a impliqué des milliers de femmes musulmanes et chrétiennes, et qui,  à travers des sit-ins et autres formes de résistance, a été capable d’induire le président de l’époque, Charles Taylor, à rencontrer les groupes rebelles à la table de la paix, au Ghana, et parvenir à la fin, un accord de paix. 

Nous célébrons la prestigieuse reconnaissance de son extraordinarité dans la conscience qu’elle continuera à indiquer le chemin pour atteindre la paix, à travers la dimension humaine (Pax Humana). Nous offrons nos indéfectibles amours et soutien et avisons les tyrans de ce monde que Leymah et les femmes qui s’inspirent en elle continueront à «Pray the devils back to hell»* (Prier pour le retour du Diable en enfer)!

L’initiative Ara Pacis até créée, le 21 avril 2010, par des hommes et des femmes de différentes origines religieuses, ethniques et nationaux, la plupart des régions en conflit, qui se sont rencontrés à Rome, à l’Ara Pacis (Autel de la Paix), érigé par le Sénat romain à la paix romaine augustienne (Pax Rome Augustea), dans le but de créer un Conseil mondial pour la Dignité, le Pardon, la Justice et la Réconciliation.

Beaucoup étaient des victimes, certains auteurs, tous ont eu des expériences de perte, de torture et de désespoir. La plupart d’entre eux ont pardonné et demandé à être pardonnés, tous ont conduit leurs communautés vers des sentiers inédits de réconciliation.

Ensemble avec les autres membres du Conseil, certains parmi les plus talentueux et capables opérateurs de paix, diplomates, leaders religieux, des psychologues, chercheurs et savants, artistes et poètes, se sont engagés à:

■ partager et échanger des approches, des idées et des méthodologies;

■ se soutenir mutuellement dans leurs de travaux;

■ attirer l’attention des gouvernements et des législateurs sur l’importance d’aborder la dimension humaine de la paix, dans la prévention et la transformation des conflits;

■ forger de nouvelles voies pour déplacer l’humanité vers une politique culturelle de la dignité, du pardon et de réconciliation.


* L’histoire est racontée de nouveau dans un documentaire appelé Leymah “Pray the Devil back to Hell“, présenté au Festival du film de Tribeca 2008.

Pour plus d’informations sur Leymah Gbowee, ses activités et le documentaire, visitez www.arapacisinitiative.org/it/il-consiglio/8-membro-del-consiglio/67-leymah-roberta-gbowee.

GUINEE – BISSAU: Le Premier ministre Gomez Jr arrêté

ANGOLA: Des shows pour la diffusion de l’évangile