in

Les Pédiatres italiens : ” L’intégration fait mieux grandir les enfants étrangers”

” Il y a beaucoup de cicatrices qui peuvent laisser une marque sur le développe soit physique que psychologique de l’enfant”

Rome, 29 Septembre 2010. Même l’intégration fait bien le santé. Et fait mieux grandir les petits imigrés, avec des avantages généraux pour le bien-être de la sociétè ». Et celui en synthèse le message de la Fédération italien des médicaux pèdiatres (Fimp) qui, à leur congrès national dédié aux problèmes physiques et psychologiques qui peuvent marquer l’enfance, dans le programme du 30 Septembre à Florence et avec le titre emblématique : des’ Cicatrices sur la peinture fresca” ils présentent une guide dédiée aux mamans immigrées pour le soin des petits de un à cinq ans.

La guide multilangue ‘ « Toi et ton enfant » illustrée dans le cours de la présentation du congrès Fimp, à Rome été développée pour améliorer la connaissance de l’autre, faciliter la compréhension et le respect des diversités à travers une série d’informations sur le santé sur la nutrition, sur la sûreté et sur le développement psycophisique de l’enfant. Réalisée en 8 langues (italien,anglais, français, uckrainien, roumain, chinois, espagnols, arabe) à l’intérieur du projet lire pour croître ‘ Interculturel’ de GlaxoSmithKline, avec la protection de l’Unicef ,il suit

l’initiative il y a deux ans dédiés aux enfants dans les premiers douze mois de vie et orientés à l’allaitement maternel. Le livret, outre être disponible dans de nombreuses études pédiatriques, peut être demandé directement à l’adresse www.leggerepercrescere.it

« Elles sont beaucoup les cicatrices qui peuvent laisser une marque sur le développement soit physique que psychologique de l’enfant” explique Mele en soulignant que dans notre Pays aujourd’hui le multiethnicité est une donnée de fait. Mais pas toujours, il dit, est accompagnée en tant qu’adaptées des politiques d’intégration. ” Même le manque d’insertion dans le conteste social, parfois seulement pour insuffisance de connaissance, peut laisser les signes dans le enfants”. Selon les données Istat, presque un nouveau-né sur 5 qui naît dans quelques aires de notre Pays est extracommunautaire et au dèbut de 2009 ils avaient  presque million de petits étrangers

” Le problème de l’intégration dans notre Pays existe” explique Simonetta Matone, chef de Cabinet du ministère de Pari opportunita’ avec une vaste expérience comme le juge du Tribunal des mineurs de Rome. ” Nous nous les confrontons aussi avec les difficultés concilier la culture de la lègalité avec ce de l’accueil, surtout lorsqu’on entre dans des problèmes considérés internes à la famille. Je pense aux mutilations génitales, à l’emploie de la violence comme moyen de correction, aux mariages forcés des mineures. Les difficultès sont souvent de faire comprendre que le système juridique de notre Pays entre même entre les mures domestiques et qui veut rester en Italie doit respecter les régles”

Pour ce l’opuscule présenté par Fimp ” c’est une bonne initiative” ajoute Matone. Même un fait naturel comme l’allaitement, en effet, a ses revers culturels importants ainsi comme tant d’aspects de la santé. ” Les nôtres nivelle de soin, de hygiène, de prévention n’est pas toujours égal à celui des immigrés. Personne ne sait combien sont, entre les immigrés, les enfants scolarisés, ceux vaccinés. Le rôle de l’information, ensemble à celui des pèdiatres est donc fondamental” conclut Matone

Maroni : « Pas de logements populaires pour les roms de Triboniano »

PAKISTAN: Appel de solidarité!