in

Maroni : « Pas de logements populaires pour les roms de Triboniano »

Le cas sur le rom de Milan est fermé. Le Ministre : ” Nous trouverons d’autres solutions” . Pd : « très mauvaise adaptée » Rome, 28 Septembre 2010. Après les protestations du peuple de la Liberté et Ligue Nord, hier matin le ministre de l’Intérieur, Roberto Maroni, a rejeté le projet prévu par la Commune qui prévoyait la destination de 25 logements de l’Aler aux nomades du camp de Triboniano. Pour le ministre de l’Intérieur il s’agit d’un « choix de sagesse. On ne résout pas les problèmes en créant d’autres problèmes. La solution déterminée a tenu compte de toutes la sensibilité, même de ceux qui croit que d’abord ils doivent venir les milanais ».

Satisfaits les exposants de Pdl et Lega qui ont faits remarquer à plusieurs reprises comment les maisons populaires devraient être assigné d’abord aux vingt mille milanaises depuis des années en attente d’un logement. Maroni a ensuite ajouté : « Je suis certain que le grand coeur de Milan déterminera les solutions qui ne suscitent pas de réactions négatives ». À gérer la situation a été nommé le préfet Gian Valerio Lombardi comme commissaire extraordinaire pour l’émergence nomade qui devra trouver une solution pour les vingt cinq familles roms de Triboniano. Des possibles solutions sont liées au privé social comme le Policlinico al pio Aubergo Trivulzio et la fondation Cariplo.

Satisfaction même pour le Maire Letizia Moratti pour lequel la décision de Maroni d’alléger les camps réguliers représente un ” signal en prévision de l’élargissement de l’aire Schengen au Romania”. Négatif par contre le jugement du Pd qui travers Livia Turco a déclaré : ” La discrimination d’êtres humains sur labase ethnique faite maintenant quotidiennement par la droite est inacceptable. La sortie du ministre Maroni d’aujourd’hui contre l’ ospitalité de citoyens Rom dans les maisons populaires à Milan est seulement le dernier tasseau d’une’ action de gouvernement intollerante .

 

Marco Iorio

Permis de séjour, les nouvellements encore en tilt

Les Pédiatres italiens : ” L’intégration fait mieux grandir les enfants étrangers”