in

ITALIE – La Lega de Matteo Salvini quémanderait des “pot-de-vins” aux restaurants durant sa campagne électorale

“Salvini draine du monde”: ainsi la Lega demanderait-elle donc une contribution aux restaurants des lieux où son leader bat sa campagne électorale. Une requête qui n’a pas manqué de créer la polémique.

A Viadana ( une ville du Pô dans la province de Mantova), le parti de la Lega aurait demandé le paiement de 20% des recettes à verser dans les caisses du trésorier. Les bars, restaurants, services traiteus, épiceries du centre historique de Viadana auraient reçu cette demande de “contribution en pourcentage” sur les recettes des deux jours du festival de la Lega qui s’y est déroulé durant le week-end, se clôturant par un meeting électoral.
Après avoir renoncé à gérer seule la restauration, la Lega a d’ailleurs demandé à des restaurateurs locaux de participer à l’événement en mettant en place tables et banquets.

Mais n’oubliez pas, nous vous apporterons les clients, donc nous apprécions la contribution en pourcentage” sur les recettes. Telle aurait été la requête du secrétariat provincial de la Ligue, le parti qui administre le bourg en alliance avec une liste civique locale. Les demandes sont parvenues à la mairie, déclenchant la colère de l’opposition.
Le M5S (Mouvement 5 étoiles) a rédigé une déclaration dans laquelle il exprime “des doutes sur la façon dont la restauration est gérée pendant l’événement“. Il peut être correct d’impliquer des commerçants locaux, mais la requête d’un pourcentage sur les recettes semble très discutable. En outre, le M5S souligne, à l’exception de la taxe d’occupation du sol public payée par la Ligue, tous les frais sont à la charge des restaurateurs qui, pour exercer des activités en dehors de leurs entreprises, doivent demander le “SCIA” (Signalisation Certifiée de Début d’Activité) pour les événements temporaires, et payer la mairie et l’ASL (Unité Sanitaire Locale).
Gianni Fava, un légiste de première heure battu par Salvini, lors des dernières primaires de la Lega à Viadana, a stigmatisé ce qui s’est passé: “C’est un triste jour“, écrit-il sur sa page Facebook. “Une telle chose ne serait jamais arrivée dans des conditions normales à la Ligue du Nord, dans laquelle j’ai milité pendant près de 30 ans. L’étrange tentative de donner des explications (confirmant en fait la nouvelle) est la plus maladroite que j’aie jamais lue depuis des mois“.

ITALIE – Fisc: Conditions moins strictes et majeure durée de validité pour l’ISEE (Indicateur de la Situation Économique Équivalente)

ITALIE – “Ricovero di sollievo” (Hospitalisation de secours): qu’est-ce que c’est et combien ça coûte