in

ITALIE – Elizabeth Arquinigo Pardo: “Après mes lettres à Salvini, j’ai été virée”.

Elizabeth Arquinigo Pardo, une jeune péruvienne de 28 ans, est connue pour avoir entamé une discussion constructive et civile avec Matteo Salvini sur le décret de sécurité et la question de l’immigration. Ses lettres au vice-premier ministre furent publiées sur notre site Web

 

Matteo Salvini la définit comme une “amie”: la jeune femme, qui vit en Italie depuis 18 ans, était interprète à la Police de Milan. Du soir au lendemain, Elizabeth Pardo a perdu son emploi, semble-t-il, suite à une note ad personam envoyée directement du Ministère de l’Intérieur.

Elizabeth Arquinigo Pardo raconte d’avoir perdu son boulot en quelques heures, sans préavis ni motif.

«J’ai été contactée hors des heures de travail par mon supérieur et on m’a dit que le lendemain, je ne devais plus à me rendre au poste de police». 

On lui dirait même que si elle se présentait au travail, on l’empêcherait d’entrer. Elle est allée quand meme à la Police et personne ne lui a barré le chemin. Elle a aloes tenté de comprendre le motif de son éloignement: une directive ministérielle “ad personam” serait arrivée directement du ministère de l’Intérieur, la soulevant de son poste.

La jeune femme n’a pas été en mesure de se donner une explication valable, si ce n’est que sa “culpabilité” dérive de l’activisme pour les droits des migrants,qui l’a médiatiquement exposée.

 

Quand, insulté par ses compagnons au réfectoire, un petit noir écopa, lui, d’une note de mauvaise conduite

ITALIE – “Reddito di cittadinanza” et Pensions “Quota 100”: qu’est-ce qui change?