in

GUINÉE: Pose de la première pierre de l’hopital “Mères et Enfants”

C’est le chef de l’Etat Alpha Condé qui a présidé la cérémonie.

A la cérémonie de pose de la première pierre pour la construction d’un centre hospitalier baptisé “Mères et Enfants”, à Coronthie dans la Commune de Kaloum, présidé par le chef de l’Etat Alpha Condé, étaient entre autres présents le Premier Ministre, et les membres du Gouvernement, les Conseillers du Président, les mouvements associatifs de jeunes et de femmes, la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kaloum.

Le Gouverneur de la Ville a remercié le donateur et l’initiateur de ce geste qu’est M. Bernard Kouchner, ex ministre français des Affaires étrangères et ami du président Alpha Condé. Il n’a pas aussi tari d’éloges à l’endroit des membres du gouvernement et des habitants de Coronthie pour leur engagement à cette cause juste et humaine.

Selon Commandant Sékou Resco Camara , M. Kouchner, président de l’association “Mères et Enfants ” de Coronthie, a joué un rôle important concernant la collecte des fonds nécessaires à la réalisation de cet hôpital, afin de contribuer à l’amélioration des soins médicaux des Mères et des Enfants de Guinée.

Le Ministre de la Santé pour sa part a affirmé que “La construction de cet édifice moderne viendra combler un vide parce qu’il permettra d’accroitre le niveau des soins maternels et infantiles“.

Dr. Naman Keita a ajouté que “cet ambitieux projet s’inscrit dans le cadre de la reforme des structures de santé, la gratuité de la césarienne, la mise en place du système assurance-maladie, mais aussi la prise en charge des malades du VIH/SIDA“.

A en croire le président de l’association Mères et Enfants , “cette oeuvre va contribuer à l’amélioration de l’hygiène des populations de Kaloum. L’édifice s’étend sur une surface de 40m sur 40 dont le coût global s’élève à plus de 350.000 Euros et le travail sera exécuté par l’entreprise Kourouma pour une durée de 07 mois“.

Pour M. Kouchner, “la qualité des structures sanitaires guinéennes laisse à désirer, c’est pour cela qu’il faut aider la population à lutter contre certaines pratiques jugées inconcevables“.

Le Président de la République a remercié le donateur, la Coopération Française ainsi que l’ensemble des partenaires pour “leur appui à la réalisation de cet hôpital moderne qui permettra d’atténuer la souffrance des femmes de Conakry“, tout en fustigant cependant le comportement jugé néfaste de certains médecins et infirmiers, qui extorquent non seulement de l’argent aux pauvres populations mais également vendent des médicaments périmés.

A cet effet, un numéro vert a été mis à la disposition des populations pour lutter contre la pratique.

Fodé B.

PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT: Baisse des IDE de 24%

EXPULSIONS: Comment a changé la loi?