in

GEOFFREY MASSA: Attaquant des Cranes de l’Ouganda: «Prêts à battre n’importe qui”

Massa… “Crane” tout haut!

Geoffrey Massa a marqué le 3ème des 4 buts de l’Ouganda contre le Congo, son 9ème en 28 matches, sous le maillot des Cranes depuis 2005. Il est l’un des atouts de la ligne offensive de l’Ouganda. Geoffrey Massa, après ce large succès est gonflé à bloc et il n’hésite pas à l’affirmer aujourd’hui, en cranant: «Nous sommes prêts à battre n’importe quel adversaire en Afrique».


L’Ouganda a largement rempli son contrat, samedi 16 à Kampala. Vous aviez 2 buts à remonter contre les Diables Rouges et l’équipe en a marqué 4. Comment avez-vous vécu le match contre le Congo?

Nous avons réalisé une belle performance. On était bien préparé avec nos deux matches précédents contre l’Angola et le Sénégal. Devant nous avons trouvé des espaces et nous en avons bien profité. Ce match avec le Congo était, pour nous le plus important de cette série. Et nous avons montré de quoi nous étions capables. C’est très encourageant pour l’avenir. Nous avons joué le football tel que nous devrions le jouer chaque fois.

Cela a été une de vos plus belles démonstrations, sinon la plus belle, de ces 5 dernières années.

Je crois que nous avons été plus solidaires que jamais et que notre désir de marquer des buts nous a porté résolument vers l’attaque. Il est vrai que nous ne pouvions pas développer une autre stratégie compte tenu de notre handicap initial. Collectivement et individuellement, nous étions tous dans un très bon jour. Tout s’est passé comme nous l’avions espéré.

A titre personnel vous avez marqué un but. On avait pourtant quelques inquiétudes vous concernant car vous n’aviez pas disputé le match avec l’Angola en raison d’une blessure et contre le Sénégal vous étiez rentré en cours de match.

Je me suis blessé avec mon club. J’ai mis un certain temps à retrouver la forme. J’avais hâte de retrouver ma place de titulaire, mais je suis resté patient. Cette fois je savais que je serais aligné dès le coup d’envoi. Je n’avais pas disputé le premier match à Pointe-Noire. Mes coéquipiers m’avaient dit que la défense congolaise était friable, que les joueurs manquaient de mobilité alors j’ai essayé de leur mettre très vite la pression. Nous avions un défi à relever et nous l’avons gagné. C’était très important.

Comment envisagez-vous l’avenir?

Il reste encore une bataille à livrer contre l’une ou l’autre des équipes qui ont joué la dernière CAN. Peu importe quel adversaire nous donnera le tirage au sort. Nous sommes partis pour accéder au désir de tous les Ougandais, être en phase finale, ce qui n’est plus arrivé au pays depuis 1978. Ce serait exceptionnel et donnerait un nouvel élan au football ougandais. La seule chose que je suis en mesure de vous dire aujourd’hui c’est que, nous les joueurs, nous nous sentons capables de battre n’importe quelle équipe en Afrique.

 

 

SÉNÉGAL: 6ème Festival Musique et Environnement

ELIMINATOIRES CAN 2013: Le Congo- Kinshasa élimine les Seychelles!