in

FRANCE: A Nancy, un hôpital recrute des fumeurs de joints

200 volontaires ont… “joint” l’hôpital!

Un hôpital de Nancy recherche des consommateurs de cannabis, dans le but d’étudier les effets de ce stupéfiant sur la santé. Un programme qui rencontre un succès inattendu.

altA Nancy, ce ne sont pas les policiers, mais les médecins qui recherchent les fumeurs de cannabis. L’hôpital lance en effet une étude clinique sur les effets de ce stupéfiant sur la santé.

L’appel aux volontaires, des consommateurs réguliers, a été lancé début février. Et 200 personnes se sont déjà manifestées pour participer à ce protocole. Parmi eux, cette trentenaire, sans emploi, qui fume depuis 10 ans jusqu’à 10 joints par jour.

Ils proposent de nous accompagner après, si l’on souhaite arrêter. C’est l’objectif pour moi, donc c’est ce qui m’a convaincue“, explique la jeune femme, quasi désocialisée et dont l’achat d’herbe représente un tiers de son budget, Elle espère, par son implication, aider beaucoup d’autres fumeurs à ne pas sombrer.

Seuls 90 des 200 candidats seront retenus.

Nous recherchons des gens qui ont au moins 7 consommations de cannabis par semaine“, explique le docteur Vincent Laprévote, en charge de l’étude, qui s’est dit “surpris par le nombre d’appels. Beaucoup de jeunes nous ont répondu, ce qui correspond avec ce que l’on connait de la population des usagers réguliers de cannabis.”

Les 90 participants seront indemnisés à hauteur de 100 euros en bons d’achats. Ils doivent également s’engager à venir en consultation deux demi-journées dans l’année. Ils seront soumis à des tests de vue et de mémoire, mais aussi au niveau du cerveau, pour quantifier l’impact du cannabis sur la santé.

FEDERATION DES ASSOCIATIONS SENEGALAISES EN ITALIE: Officialisation de l’organe fédérateur de la Diaspora sénégalaise, à Firenze

BURKINA FASO: Forum national des femmes 2014 – Le Faso Dan fani exigé