in

Flux. Via les demandes pour les saisonniers à Trentino

Les travailleurs arriveront pour la saison touristique ivernale. Tout se fait en online

Rome, 6 août 2010. En plein été, le Trentino se prépare à l’inverno, en entamant les procédures pour faire arriver de saisonniers étrangers dans les bars, les auberges restaurants et autres structures touristiques de la province. De lundi 9 août 2010, les donneurs de travail pourront envoyer les demandes d’engagement pour saisonniers pour la saison touristique d’hiver 2010/2011. « Pour activité saisonnière touristique, précise le Service du Travail de Trentino, on entend rigoureusement celle qui a un début et un fin : elles ne pourront pas être donc autorisées les demandes d’exercises qui déroulent leur activité en continuative pendant toute l’année ».

Le grand froid semble lointain, mais il convient de bouger en avance vu les mois qui peuvent passer entre la demandes, le relâchement du visa d’entrée et l’effective arrivée des travailleurs en Italie. Les quotas à la disposition sont ceux, qui ne sont pas encore épuisées, du décret flux pour les saisonniers émané le printemps dernier et même la procédure est celle en vigueur dans le reste d’Italie. Donc les demandes se présentent seulement en online, tous seuls ou avec l’aide de conseils du travail et d’associations de catégorie.

On peut demander l’entrée de travailleurs de Serbia, de Montenegro, de Bosnie Herzegovina, d’ex République Yugoslava de Macedonia, de Croazia, d’Inde, de Pakistan, de Bangladesh, de Sri Lanka, d’Ukraine, de Kosovo et de Ghana, Tunisie, Albanie, Maroc, Moldavie et Egypte. Libre, indépendamment de la nationalité, même aux travailleurs déjà titulaires d’un permis de séjour pour travail subordonné saisonnier relaché en 2007, 2008 ou 2009.

 

EP

Racisme en chantier : ” Nègre sort d’ici! “

Lady Gaga auprès des immigrés