in

Racisme en chantier : ” Nègre sort d’ici! “

Padova, un syndicaliste chassé pendant une inspection. Le chef de chantier : “c’est pas vrai”

Rome, 05 août 2010. ” Tu tais nègre, sort d’ici “. s’est ce qu’aurait senti hurler un syndicaliste de la Fillea Cgil, Niang Boubacar, hier matin dans un chantier édile de Padova. L’homme, d’origines sénégalaises, se trouvait dans un chantier, ensemble à un collègue pour une visite de contrôle lorsque le chef de chantier lui aurait commencé à inveire en prononçant des insultes racistes. Témoin de l’épisode le collègue du syndicaliste de couleur, Sebastiano Grosselle, avec lequel Boubacar voulait contrôler les travaux.

Le chef de chantier s’est défendu en définissant légitime l’éloignement des deux syndicalistes, puisque l’entrée dans les chantiers est permise seulement à des organismes d’inspection, en niant même d’avoir offenser Boubacar : « Ici il y a mes ouvriers, a déclaré l’homme, vous demandez à eux si j’ai attaqué ce sydicaliste. Je n’ai pas employé quelque mot lourd, ni les ai menacé. Je les ai simplement envoyés parce que je ne les veux pas ici » a déclaré l’homme à la Police. Pour le conseiller régional de la Vénéto, Mauro Bortoli (Pd), ” Il s’agit d’un fait doublement grave : parce que lesivo de la dignité de la personne et parce que, du fait, de la face à contraster la bataille aux accidents sur le travail, de l’authentique plaie sociale dans le Vénéto ».

Pendant que pour le responsable du bureau l’immigration du Cgil National, Pietro Soldini s’agit de ” Une épisode trés grave qui témoigne la grande dégénération des relations syndicales qui ne s’arrête même pas devant le racisme plus de rustre ».

 

Marco Iorio

Premier institut de crédit dédié aux immigrés

Flux. Via les demandes pour les saisonniers à Trentino