in

FISC: Taxe sur les maisons possédées au pays!

Les tentacules du fisc italien arrivent jusqu’au pays!

La Loi financière frappe tous les propriétaires d’immeubles à l’étranger (hors d’Italie), immigrés compris. Le montant est 0,76% de la valeur de la propriété, à laquelle on pourra cependant soustraire l’éventuel  patrimoniale déjà payée au fisc dans son propre pays.


Parmi les nouvelles mesures de la nouvelle Loi financière économique, il y en a une qui ne plaira pas aux immigrés qui possèdent une maison dans leur pays, achetée peut-être les sous durement sués en Italie. Ils devront payer une nouvelle taxe sur cette maison.

Cette taxe, qui s’appelle “Impot sur la valeur des biens immobiliers situés à l’étranger”, frappera tous les propriétaires résidant en Italie, quel que soit l’utilisation de la propriété, et elle sera égale à 0,76% de sa valeur.

Pour le calcul, on se réfère:

■ au prix inscrit sur l’acte d’achat;

■ ou la valeir du marché dans le lieu où se trouve l’immeuble.

Mais je paie déjà les impôts sur cette maison” objecteront plusieurs immigrés, compte tenu de ce qu’ils versent déjà au fisc de leur pays d’origine. La seule consolation est qu’ils auront droit à un rabais sur la nouvelle taxe italien, égal à «l’éventuel impôt sur le patrimoine versé possible dans l’Etat où est situé l’immeuble“.

Comment fera le Bureau des Recettes (Agenzia delle Entrate) à savoir qui a une maison à l’étranger? En passant au crible les déclarations fiscales, où ces immeubles doivent toujours être undiqués “indépendamment de leur rentabilité”.

Difficile cependant de comprendre combien oublieront d’indiquer les éventuels immeubles possédés et si le fisc italien a tous les outils nécessaires pour les découvrir.

 

Elvio Pasca

 

Macky Sall – ‘Le second tour va parachever le combat contre un 3éme mandat de Wade’

PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE: Attention à des hypothétiques coalitions contre-nature?