in

FESPAM: 8ème édition

Du 9 au 16 juillet 2011, à Brazzaville, sous le parrainage de la star sénégalaise Youssou Ndour.

Brazzaville – 07 juillet 2011 – Le Festival Panafricain de Musique (FESPAM) tiendra sa 8ème édition du 9 au 16 juillet 2011, à Brazzaville, siège de l’organisation musicale panafricaine, sous le thème «Engagements artistiques en novation esthétiques pour la renaissance africaine».

 

Le commissaire général du FESPAM, M. Dieudonné Mouyongo a déclaré que les préparatifs de cette manifestation culturelle sont très avancés, faisant savoir que cette 8ème édition se déroulera uniquement dans la capitale congolaise et comprendra des concerts, un symposium et le Marché de la Musique Africaine (MUSAF 2011).

 

Un total de 23 experts internationaux sont attendus au bord du majestueux fleuve Congo pour animer le symposium scientifique. Il s’agit des musicologues, politologues, ethnomusicologues, anthropologues, musicographes, critiques littéraires, chroniqueurs culturels et d’éminentes personnalités scientifiques

 

Le célèbre artiste-musicien sénégalais, Youssou N’dour a été choisi comme parrain de la 8ème édition du FESPAM où il offrira un grand spectacle.

Le musicien international pratique le genre plus connu sous le nom de “Mbalax world music” et est à la tête d’un orchestre dénommé le Super Star de Dakar.

« La communauté artistique africaine entend tracer, à travers ce thème, les contours de ce que doit être le rôle des musiciens dans le processus de régénérescence. Il s’agit pour le festival de faire un clin d’œil à l’histoire du continent et contribuer efficacement à sa renaissance », a déclaré le ministre de la Culture et des Arts, Jean Claude Gakosso.  L’heure est venue pour les peuples d’Afrique de se tourner résolument vers l’avenir et d’œuvrer par des actions plus concrètes et plus vigoureuses à la sauvegarde du patrimoine culturel du continent face au défi lancé par la globalisation, car la sauvegarde de la culture africaine passe par la promotion tous azimuts de la créativité artistique et l’incitation à la novation artistique», a déclaré le ministre de la Culture et des Arts, Jean Claude Gakosso, lors d’une réunion qui voyait la présence de Kébédé Kassa, représentant de l’Union Africaine (UA), et Abdourahamane Diallo, représentant de l’UNESCO, respectivement 1er et 2ème vice-président du comité de direction du FESPAM. .

Le Comité  a en outre informé ses membres de la décision du gouvernement congolais de construire la cité du FESPAM à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville, et de l’attribution à l’institution, par le même gouvernement, d’un nouveau siège à réhabiliter sous peu.

 

AFRI…CATCH!. Des catcheurs américains en R.D. Congo

GABON: Le président Ali Bongo aux USA