in

En Suède, une femme noire défie 300 néo nazis, le poing levé et devient une icone

Dimanche 1er mai, 300 néo-nazis suédois ont défilé à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs. Une militante noire de 42 ans a levé son poing pour tenter d’arrêter le cortège.

Cet acte fort et silencieux porte en lui le message de protestation pacifique contre le racisme. La scène devenue virale s’est déroulée dans la ville de Borlänge située au nord-ouest de Stockholm. 

Les images ont été partagées des milliers de fois dans les Pays Nordiques. En Angleterre, le Dailymail en fait la Une de son site. Sur son compte Facebook, le photographe David Lagerlof raconte la scène qu’il a immortalisé et qui va marquer l’histoire politique de la Suède moderne.

«Une seule femme sort dans la rue et se trouve en face de l’organisation nazie la plus violente de Suède. D’un geste, elle soulève alors son poing et refuse de bouger.» «En face d’elle, l’ensemble des leaders des organisations se rapprochent dans un silence solennel. Le regard de la femme rencontre celui de l’homme au milieu. Ils se défient du regard

Tess Asplund s’est dressée devant l’organisation néo-nazie Nordiska motståndsrörelsen (Mouvement de résistance nordique), avant d’être évacuée par la police.

«Je n’ai pas peur d’eux», a-t-elle déclaré. Elle se trouvait face à des extrémistes dont certains ont été condamnés pour crimes violents, lors des manifestations anti-racisme à Stockholm en 2013, rapportent les médias suédois.

Militante depuis 26 ans, Tess Asplund a été surprise de l’ampleur qu’à pris son geste. «Je l’ai déjà fait à de nombreuses reprises» confie-t-elle à un média suédois.

Le pakistano-britannique Sadiq Khan deviendra-t-il le premier maire musulman de Londres?

Conférence sur le thème: “L’Afrique qu’on ne voit pas à la télé”