in , , ,

DÉCRET “CURA ITALIA”: Bonus de 600 euros, congé parental et financement des PME (Petites et Moyennes Entreprises): démarrage des mesures en Italie

À partir d’aujourd’hui, commence le paiement de la prime 600 euros pour plus de 1,8 millions de travailleurs commencera, ainsi que la mise en ligne du formulaire que les PME (Petites et Moyennes Entreprises) devront soumettre pour la demande de garantie jusqu’à 25.000 euros.

BONUS DE 600 EUROS

Seront indemnisés plus de 1,8 million de travailleurs dont 11% pour les indépendants et les collaborateurs, 67% pour les indépendants et 22% pour les travailleurs agricoles. Au total, plus de 4 millions de demandes sont arrivées et l’INPS (Institut National de Prévoyance Spciale), il en reste donc 3 millions que l’Institut a pour objectif de régler avant la fin de la semaine.

FINANCEMENT DES PME

Depuis le 14 avril, il est possible de soumettre le formulaire pour demander une garantie de prêt jusqu’à 25.000 euros. Est disponible en ligne sur le site “fondidigaranzia“, le document que le bénéficiaire devra remplir et envoyer par courrier électronique (même non certifié) à la banque ou au “Confidi” auprès duquel il demandera le financement.

Les mesures approuvées en faveur des entreprises, des artisans, des travailleurs indépendants et des professionnels deviennent effectives.

BONUS BABY-SITTER

Les 40.000 demandes devraient être inscrites dans le livret de famille dès aujourd’hui.

CONGÉ PARENTAL

Il y a environ 200.000 demandes de congé parental spécial (avec paiement de 50% du salaire pour un maximum de 15 jours), dont la plupart ont déjà été anticipées par les entreprises aux employés.

“CASSA INTEGRAZIONE”

L’argent liquide de la “Cassa Integrazione” (Caisse d’Allocation aux Chomeurs) ordinaire a été demandé par 300.000 entreprises pour un total de 4,5 millions de travailleurs (près de la moitié des montants ont été anticipés par les employeurs, le reste devant être payé dans les 30 jours.

CORONAVIRUS: Thermoscanner et numéros de téléphone: comment sera la phase 2

CORONAVIRUS – Les vacances estivales à la mer sont à risque?