in

Débarquements: Accueil des mineurs sans parents

 

Prise en compte par les communes avant la destination définitive.

 

Rome: 20/05/2011 – Il y a également des enfants et des adolescents sans parents sur les barques qui arrivent à Lampedusa. Selon une procédure définie dans une circulaire du chef de la Protection civile, Franco Gabrielli, qui est en train de gérer l’émergence humanitaire, ces mineurs seront pris en charge par les Communes, où ils passeront par des “structures ponts” avant la destination définitive.


Avant tout, les enfants et adolescents sans parents seront recensés “sur tout le territoire national, non seulement les communités d’accueil mais aussi les soi-disant “structures ponts”, des solutions adéquates dans le respect des mesures pour l’accueil temporaire des mineurs, en attendant du transfert définitif dans les lieux qui les hébergeront jusqu’à ce qu’ils deviennent majeurs (18 ans)“.

 

Vu le grand nombre de miineurs arrivés de l’Afrique du Nord, ces “structures ponts” se deviennent nécessaires quand les procédures ordinaires d’assignation ne permettent pas de déterminer dans l’immédiat des structures déjà disponibles pour l’accueril définitif. En même temps, elles permettent d’effectuer les approfondissements nécessaires à définir le successif parcours df’intégration du mineur.

 

Après avoir vérifié l’effectif status de mineur non accompagné, le maire de la commune où se trouve la “structure pont”, devra informer au plus vite le mineur de l’opportunité de demander protection internationale et lui assurer, à travers les structures sanitaires locales, une analyse sanitaire adéquat.

Après quoi le Comité pour les mineurs étrangers indiquera les communes où se trouvent les communautés d’accueil ayant des places disponibles pour accueillir les mineurs jusqu’à l’age majeur.

 

A ce point, les mineurs seront pris en charge par les services sociaux et démarrera la gestion ordinaire, identique à celle de tous les autres mineurs trouvés en Italie.

 

Elvio Pasca

 

 

 

Contrat de séjour: encore en vigueur

“Più Culture”: journal en ligne pour immigrés