in

CPI – COTE D’IVOIRE: La chambre préliminaire confirme les charges contre Blé Goudé Charles

Et de deux! 

Charles Blé Goudé, lʼex-patron de la galaxie patriotique qui a fait feu de tout bois sous le défunt régime des refondateurs, sera jugé pour crimes contre humanité .Ainsi en a décidé la chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale. 

alt

Après l’audience de confirmation des charges qui a eu lieu du 29 septembre au 2 octobre 2014, la CPI a rendu son verdict en confirmant les chargés contre l’ancien secrétaire générale la FESCI avant de renvoyer l’affaire en procès devant une chambre de première instance .Quatre charges de crimes contre humanité à l’encontre de Blé Goudé ont été retenues par les juges Silvia Fernández de Gurmendi, juge présidente et Ekaterina Trendafilova, tandis que la juge Christine Van den Wyngaert a adopté une opinion dissidente.

Lʼex président du COJEP est suspecté de meurtre, de viol, d’autres actes inhumains. Charles Blé Goudé, lʼex-patron de la brumeuse galaxie patriotique qui a fait feu de tout bois sous le défunt régime des refondateurs, sera jugé pour crimes contre humanité.

Ainsi en a décidé la chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale. Après l’audience de confirmation des charges qui a eu lieu du 29 septembre au 2 octobre 2014, la CPI a rendu son verdict en confirmant les charges contre lʼancien secrétaire général de la FESCI avant de renvoyer l’affaire en procès devant une chambre de première instance.

Quatre charges de crimes contre humanité à l’encontre de Blé Goudé ont été retenues par les juges Silvia Fernández de Gurmendi, juge présidente et Ekaterina Trendafilova, tandis que la juge Christine Van den Wyngaert a adopté une opinion dissidente.

Depuis donc, lʼex président du COJEP est suspecté de meurtre,de viol, dʼautres actes inhumain ou – à titre subsidiaire – de tentative de meurtre, et de persécution perpétrés à Abidjan entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

«La Chambre a soigneusement examiné tous les éléments de preuves soumis par les parties, qui comprenaient plus de 40 000 pages de preuves documentaires, y compris les déclarations de 134 témoins, et plus de 1 200 éléments audio et vidéo. À la lumière des preuves et observations présentées par les parties et les participants à la procédure,la Chambre préliminaire I a conclu quʼil existait des preuves suffisantes donnant des motifs substantiels de croire que Charles Blé Goudé serait pénalement responsable de quatre chefs de crimes contre humanité», soulignent les juges.

Selon la chambre préliminaire I, Blé Goudé aurait engagé sa responsabilité pénale individuelle pour ces crimes contre humanité, alternativement en tant que coauteur indirect (article 25-3-b du Statut de Rome) ; ou, en ordonnant, sollicitant ou encourageant la commission de ces crimes (article 25-3-b du Statut) ; ou en apportant son aide, son concours ou toute autre forme d’assistance à la commission (article25-3-cduStatut); ou en contribuant de toute autre manière à la commission de ces crimes (article 25-3-du Statut).

TONY IWOBY (LEGA NORD): Responsabile Immigrazione de la Lega Nord: “I morti nel Mediterraneo? Pesano sulla coscienza del governo”

SCOLARITE ET RELIGION: “Pas de crèche à l’école, c’est discriminant” – Et le directeur fait facher les parents d’élèves