in

Cours d’italien. Maroni : ” il y a de l’argent “

” Seront garanties les leçons gratuite”. Turco (Pd) : ” Ces fonds ne suffisent”. Rome, 28 octobre 2010. “  Pour l’enseignement de la langue italienne aux immigrés extracommunautaires, sont garantis des ressources publiques provenantes du Fonds européen pour l’intégration existante prés du ministère de l’Intérieur : ils ont été alloués huit millions d’euro pour 2010, 12 millions pour 2011 et environ 7 millions pour les années suivantes” a dit hier à Montecitorio le ministre de Intérieur Roberto Maroni, en répondant pendant le ‘ question time’ dans la salle de Montecitorio à l’interrogation présentée du député de la Parti démocratique Livia Turc. Maroni a ajouté que les Viminale « a dèjà’ entamé des accords avec les ministères de l’Instruction et du Travail pour réaliser des spécifiques projets tournés à la formation civique et de la linguistica de l’étranger, à réaliser en collaboration avec des Régions et organismes locaux et associations territoriales de troisième settore”. La connaissance élémentaire de l’italien est prévue de l’accord d’intégration qui à bref devront signer tous les nouveaux immigrés. L’accord a ajouté Maroni, ” a été structuré en mode tel qui dans la parcours d’intégration l’étranger ne soit pas laissée seulement, avertit encore titrer des Viminale. Verra’ en effet appuyé de l’État que je traverse ses structures et en de la manière gratuite le sosterra’  dans l’effective réalisation de objectes vous prévus de l’accord”.

” Les assurances de Maroni pas nous soddisfano” dit  Livia Turco. ” prend l’engagement de financier adéquatement les cours de culture et la langue italiens pour les immigrés et surtout éliminer la règle, qui n’a pas pair en Europe, qui révoque le permis de séjour, avec de conséquente expulsion, en cas de pas réalisation des crédits nécessaires pour l’obtention du même permis de séjour “. ” La connaissance de la culture et de la langue italienne de la part des immigrés, poursuit Turco sont importantes.  Mais le gouvernement ne finance pas en mode adéquate les cours pour lesquels la Conférence unifiée Etat-Régions demande une allocation de 20 millions d’euro. C’est grave que sur le thème délicat comme cela de l’intégration il n’y a pas le consentement des Régions et des Communes qui sont laissées seuls et subissent même de trés lourdes coupes de Tremonti à des politiques sociales et au fond pour l’inclusion des immigrés”

Cgil : ” Le gouvernement change de route sur l’immigration”

L’Allemagne ” dit Non” aux mariages forcés