in

Cgil : ” Le gouvernement change de route sur l’immigration”

” Il faut favoriser les politiques d’accueil et d’intégration” . Rome, 28 octobre 2010. ” Le rapport du Caritas met en lumière la contribution détérminante donnée par les immigrés à l’économie et à la socièté italienne : une ressource pour l’État, pour le système prévidentiel, pour l’appareil productif et des services, pour les familles”. C’est ce qu’affirme le secrétaire confédéral du Cgil, Vera Lamonica, au sujet du rapport sur l’ immigration du Caritas italienne et de la fondation Migrantes.
Les politiques du gouvernement, ajoute, ” ils les ont persécutés, avec une législation répressive qui n’a pas résolu de problèmes et au contraire il en a créé de nouveaux. C’est maintenant que se change la route et qu’on construise des politiques d’accueil et d’intégration capable de se régler l’évolution d’un phénomène qui n’est pas certes destiné à disparaître, et de créer des conditions pour une cohabitation faite d’échange, de droits et de devoirs, de respect de la dignité de tous”. Le Cgil soutient la nécessité de ” réouvrir le discours sur la Citoyenneté, à partir de sa reconnaissance pour ceux qui sont nés en Italie, et sur la participation à la vie administrative et la dans les réalités locales, ainsi comme conclut Lamonica, il faut revoir le mécanisme de régulation des flux”

Colf, combien d’heures de travail pour renouveler le permis ?

Cours d’italien. Maroni : ” il y a de l’argent “