in

COUR PENALE INTERNATIONALE: Le «deal» qu’on propose à Gbagbo?

Libérer Gbagbo pour s’en libérer et se libérer… eux-mêmes?

Les nouvelles en provenance de la Haye sont bonnes à en croire une source diplomatique à Paris, qui révèle que des tractations sont en cours à la Haye pour la libération sous paiement d’une caution de Laurent Gbagbo.

La raison est que certaines personnalités politiques de l’Occident sont gagnées par l’effroi et la frayeur, craignant que Laurent Gbagbo, qui semble détenir des dossiers compromettants sur des chefs d’Etat et hautes personnalités du monde, comme l’aurait signifié implicitement à travers ses propos «J’irai jusqu’au bout», fasse des confidences le jour de sa comparution au procès de confirmation des charges contre lui.

Le président Laurent Gbagbo est serein quant à l’issue du procès. Je tiens à vous porter l’information. Je suis un Diplomate résident à paris. Je me suis rendu au centre pénitentiaire de Scheveningen, le lieu de détention du prisonnier le plus populaire au monde, ou je l’ai rencontré et j’ai longuement échangé avec lui. Je vous livre en substance le contenu de notre entretien. Mais au préalable, il convient de préciser que j’insiste sur la divulgation de cette information primordiale afin que la vérité soit connue de l’opinion nationale et internationale.

Laurent Gbagbo a pris la précaution, depuis les tristes évènements de novembre 2004, d’enregistrer toutes ses conversations téléphonique avec les personnalités européennes et américaines. Ainsi, il est en possession d’enregistrements sonores de conversations compromettantes des personnalités comme le Président américain Barack Obama. Ces bandes sonores mettent en cause leur implication de façon irréfutable dans le complot qui serait à la base de la crise ayant fait des milliers de morts.

Ensuite, sa défense détient tous les éléments filmés sur la participation effective de l’armée française dans le bombardement de sa résidence de Cocody, sur son arrestation et sa remise aux ex-rebelles.

Pour faire donc taire le Président Laurent Gbagbo, ce prisonnier devenu trop incommodant, un compromis juridique lui aurait été proposé. Cet arrangement juridique consisterait à la mise sous liberté contre le paiement d’une caution qui reste à déterminer pour contenter toutes les parties et sauvegarder l’image des personnalités directement impliquées dans la chute de Laurent Gbagbo et la déstabilisation de la Côte d’Ivoire, a précisé le diplomate.

Cette conciliation comprend également des propositions de pays d’asile tels que l’Ouganda. Mais cette proposition a été catégoriquement balayée du revers de la main par Laurent Gbagbo dont le souhait le plus ardent demeure de retourner au pays, auprès des siens et des partisans.

Les pourparlers sont lents mais avancent tout de même. Au regard de ce qui précède, il n’est pas surprenant que Laurent Gbagbo recouvre la liberté d’ici peu. C’est un chef.

Vergos Vespucci

 

ISLAM: Un nouveau grand film sur le Prophète Mohamed – La réalisation confiée à un cinéaste tunisien

MUSICA PER L’INFANZIA: L’album “Musicalmente” – Per i bambini ed i loro genitori