in , , , ,

CORONAVIRUS: Tous les bonus reconnus (et utilisables) en Italie pendant l’urgence sanitaire

Du “bonus cultura” (bons culturels) au “bonus baby sitter” (bon garderie d’enfant): tous les avantages financiers reconnus à l’époque du Coronavirus

Ce n’est certainement pas une période rose pour l’Italie qui, en pleine urgence sanitaire, fait de son mieux pour contrer la propagation du Coronavirus. Les écoles ont été fermées, les magasins aussi (à l’exception de ceux qui fournissent des biens et services de base), et le gouvernement s’efforce d’empêcher que cet arrêt temporaire des activités n’ait un effet catastrophique sur l’économie. Parmi les aides approuvées par l’exécutif pendant l’épidémie/pandémie, toutes les primes (déjà en vigueur et en cours de réalisation) reconnues (et utilisables) pendant la période de quarantaine font encore leur chemin. Qu’est-ce qui change avec les divers “bonus” en période d’urgence coronavorus.

“BONUS CULTURA”

Tous les enseignants qui resteront à la maison dans les prochaines semaines auront la possibilité de faire des achats en utilisant le “bonus cultura” (bon culturel). Les 500 euros de la carte d’enseignant peuvent être dépensés pour l’achat de livres et de matériel pédagogique divers, et on aura le temps jusqu’au 31/03/2020 pour le faire.

RAPPEL: Pour des raisons évidentes, après le DPCM (Décret du Président du Conseil des Ministres), tous les bénéficiaires du bonus culturel piurront dépenser leur argent uniquement et exclusivement pour des achats en ligne (puisque la quarantaine a été confirmée jusqu’au 3/04/2020).

N.B.: Par conséquent, l’utilisation de la prime pour la participation à des expositions, des concerts et des manifestations culturelles de toutes sortes est exclue, car toutes les activités sont suspendues jusqu’au retour de l’urgence.

“BONUS 18 ANNI”

Le “bonus cultura” (prime à la culture) de 18 ans a été confirmé cette année encore. En effet, tous ceux qui ont atteint ou atteindront l’âge de la majorité en 2020 pourront demander la carte et utiliser l’argent qui y est prévu (500 euros) pour acheter des biens et des services qui servent au développement de leur culture personnelle, à l’exclusion de tous les événements (éducatifs et culturels) qui ont été suspendus par le gouvernement à cause du Coronavirus.

Le bonus de 500 euros est disponible, depuis le 05/03/2020 mais, bien que les conditions et les règles pour le demander n’aient pas changé par rapport aux années précédentes, on attend toujours le décret ministériel qui réglemente les conditions d’utilisation pour l’année en cours. L’urgence sanitaire a bien évidemment, allongé les délais dans ce cas.

RAPPEL: Les fonds destinés au “bonus 18 anni” ont déjà été alloués par le gouvernement.

“BONUS BABY-SITTER”

Pour rencontrer les familles, le gouvernement a décidé de reconnaître les “bonus baby-sitter” (bons de baby-sitting) à tous les parents travailleurs qui ne pourront pas envoyer leurs enfants à l’école, dans les semaines à venir. En effet, avec la fermeture des écoles, nombreux sont ceux qui ont des difficultés à gérer les enfants laissés à la maison, surtout les plus jeunes. C’est pourquoi, en plus de soutenir l’enseignement à distance, l’exécutif a décidé d’augmenter la prime de 600 euros à 1.000 euros.

N.B.: La prime ne peut être utilisée que pour rémunérer les baby-sitters légalement employées et sera accordée à tous les parents ayant des enfants de moins de 12 ans.

REMARQUE: Le même bon peut également être utilisé pour les soignants qui s’occupent de personnes âgées, mais uniquement si les soins concernent des personnes non autonomes admises dans des établissements publics avant l’urgence sanitaire.

“BONUS FAMIGLIA”

Dans certaines régions (comme la Liguria), des fonds ont été alloués pour répondre aux besoins des familles qui, suite à l’urgence du Coronavirus, se sont trouvées confrontées à des dépenses supplémentaires qui ont affecté le budget national. La reconnaissance de l’aide économique du “bonus famiglia” (prime à la famille), dans ce cas, dépend du revenu déclaré du ménage, il est donc nécessaire de présenter le modèle ISEE (Indicateur de la Situation Economique Equivalente) 2019 pour avoir droit à la prestation.

La prime varie de 300 euros à 500 euros de région à région, et les modalités d’application ne sont pas non plus les mêmes sur tout le territoire national.

N.B.: Étant donné l’intention du gouvernement de procéder en garantissant un soutien aux entreprises et aux familles, il n’est toutefois pas exclu que la prochaine intervention de Conte (qui travaille actuellement sur le décret maxi) finisse par étendre cette prestation à toutes les familles en Italie.

“BONUS PARTITA IVA”

Parmi les catégories fortement touchées par la fermeture des activités aujourd’hui, on trouve certainement les professionnels indépendants. Ceux qui ont été contraints d’arrêter de travailler, en fait, ont également dû renoncer à leur salaire. C’est pourquoi le gouvernement travaille à l’approbation d’un “bonus partita IVA” qui peut également protéger les détenteurs de la TVA.

Les propositions à l’étude sont différentes, alors que pour toutes les autres (travailleurs salariés), le premier ministre Conte a fortement encouragé le “smart-work” (travail agile) et, dans les cas où cela n’est pas prévu ou possible, le recours au congé forcé et/ou à la maladie.

CORONAVIRUS: Quelle est la différence entre une normale pneumonie et celle causée par le Covid-19

SCHERZI DA CORONAVIRUS