in , ,

CORONAVIRUS ET MIGRANTS: Le ministre Francesco Boccia rejette le risque d’une vague de contagion avec les débarquements en Italie

Le ministre italien des Affaires Régionales Francesco Boccia souligne: “Trois positifs sur quatre sont italiens”.

Le ministre Francesco Boccia rejette le risque d’une vague de contagion avec les débarquements. Intervenant sur l’affrontement entre le Premier ministre Giuseppe Conte et le leader de la Lega,Matteo Salvini, qui accuse le gouvernement de permettre “l’entrée en Italie de milliers d’immigrés clandestins, même ceux qui sont positifs au test Covid-19“, il a souligné que “75% des positifs sont des Italiens, infectés par d’autres Italiens“, en essayant de dissiper l’idée qu’une vague de contagion peut arriver avec les débarquements de migrants en Méditerranée.

Le ministre déclare que “les positifs étrangers sauvés en mer sont tous testés et écouvillonnés et beaucoup d’entre eux partent immédiatement. Je ne pense pas que ce soit le thème“, soulignant comment la plupart des contagions et des nouveaux foyers passent “de parties sans règles, à l’entrepreneur irresponsable qui, de retour de l’étranger, s’est promené avec des symptômes“.

Et en ce qui concerne les “attitudes négationnistes” de Salvini, telles qu’elles ont été qualifiées par le président du Conseil, Boccia n’a aucun doute: “Salvini nie l’urgence sanitaire et tente de ramener le pays dans le climat de haine et de colère à l’égard de la sécurité et de l’immigration, mais nous sommes dans une autre phase de l’histoire“.

Concernant les annonces et les réflexions sur les trains à grande vitesse à pleine charge et sans distance entre les passagers, le ministre Boccia rassure: “Les ministres de la Santé et des Transports ont immédiatement uni leurs forces et défini des règles qui garantissent une sécurité maximale. Les entreprises avaient poussé à l’accélération, mais il est bon d’être prudent“.

En général, le titulaire du ministère des Affaires Régionales revendique la gestion de l’urgence en Italie et rejette l’idée d’un assouplissement général: “S’il y a une chose que tout le monde reconnaît au gouvernement italien, c’est la rigueur et la prudence. La crise aux États-Unis et en Amérique latine montre que sans santé et sans vie, il n’y a pas d’économie et pas d’affaires. Si 10% des Italiens nient même le virus, 90% respectent les règles. Heureusement, le pays est un modèle dans le monde, comme le confirment les dernières données“.

VOLS ANNULES – Remboursements: les compagnies qui les font en Italie et comment les demander

CONGE PARENTAL: Prolongé jusqu’au 31 août et également utilisable à heures en Italie