in

CORONANIRUS – Malades de diabète: les valeurs à tenir sous contrôle en Phase 2

Covid-19 et diabète, prévention et comportements avec la fin du verrouillage: en phase 2, les personnes atteintes de diabète doivent être sensibilisées à l’importance d’un contrôle métabolique optimal (glycémie, cholestérol, pression artérielle, triglycérides).

Si la distanciation sociale est fondamentale pour tout le monde, pour ceux qui souffrent du diabète, il est temps d’accorder une attention maximale. Et non pas parce que l’infection préfère ceux qui acceptent la maladie (être diabétique n’augmente pas le danger d’être infecté) mais en raison de la plus grande fréquence des complications liées au Covid-19 dans cette population.

Les personnes atteintes de diabète ont malheureusement été parmi les plus touchées par la pandémie, étant donné la propagation de cette maladie dans la population générale, et en particulier chez les personnes âgées.

QUE FAIRE

Les personnes atteintes de diabète doivent être sensibilisées à l’importance d’un contrôle métabolique optimal (qui inclut la glycémie, mais aussi la pression artérielle, le cholestérol et les triglycérides), en optimisant toute thérapie en place et surtout en ne la suspendant pas, sauf sous une stricte surveillance médicale, ce qui, vu l’heure, peut aussi se faire à distance, avec des outils de télémédecine ou des communications par e-mail ou SMS.

N.B.: Non seulement le traitement antihypertenseur avec des sartans ou des inhibiteurs de l’ECA et le traitement anticholestérol avec des statines ne doivent pas être suspendus, mais ils doivent absolument être poursuivis.

L’obésité et la surcharge pondérale sont également des facteurs de risque importants pour les patients atteints de COVID-19 (raison de plus pour suivre un régime ou du moins pour essayer de ne pas prendre de poids) car ils réduisent le volume pulmonaire, modifient la mécanique respiratoire et l’oxygénation lors de la ventilation mécanique, notamment en décubitus dorsal.

Ces sujets présentent également une inflammation chronique de bas grade et des altérations de l’immunité, aggravées par la présence d’une résistance à l’insuline, qui réduisent leur capacité à répondre aux agents infectieux.

Le début de la phase 2 et l’augmentation de la circulation des personnes représentent certainement un moment où l’attention des diabétiques doit être encore plus grande et où les règles de distance sociale et de protection individuelle doivent être encore plus respectées. Une grande attention doit également être accordée au contrôle de leur système métabolique, en consultant leur diabétologue, notamment par le biais des systèmes de visites à distance que de nombreux centres de diabétologie appliquent déjà dans toute l’Italie.

INDICATIONS AUX AFFECTÉS DE COVID-19

Des recherches américaines montrent que chez les patients hospitalisés pour le Covid-19, il faut plutôt être en alerte pour l’éventuelle apparition d’un diabète nouveau (le virus peut aussi attaquer les cellules bêta du pancréas, responsables de la production d’insuline), en surveillant attentivement la glycémie, les électrolytes, les cétones.

Les patients atteints d’un diabète nouveau et ceux qui sont déjà diabétiques, s’ils sont affectés par le Covid-19 sous une forme modérément grave, doivent généralement passer à une insulinothérapie intraveineuse à forte dose. Il peut être prudent d’arrêter la metformine et les inhibiteurs SGLT2, mais seulement en cas d’infection grave par le Sars-CoV-2. En cas de suspension, le traitement de choix est l’insuline. Il est inutile de retirer ces médicaments à titre “prophylactique” chez les patients en bonne santé.

Enfin, pour ceux qui ont survécu à l’infection, il faut toujours se rappeler que le virus Sars-CoV-2 peut induire des changements métaboliques à long terme ; les patients qui ont survécu à l’infection doivent donc être envoyés pour un suivi cardiométabolique très étroit dans les mois à venir. La chirurgie métabolique devrait également être reportée, tandis que ceux qui ont déjà été opérés devraient être surveillés pour détecter toute carence nutritionnelle (vitamines et micronutriments) qui pourrait affaiblir la réponse immunitaire.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

DÉCRET “CURA ITALIA” – Les nouveautés sur l’allocation de loyer (“Bonus Affitto”) dans le décret de mai

CORONAVIRUS: Conseils pour voyager en voiture et se protéger contre le Covid-19 en Italie