in

BURKINA FASO: Valoriser «Bagrépôle» – Projet de pôle de croissance de Bagré)

Bagr-épaule du développement!

Faire de bagrépole, «une valeur refuge et un refuge de valeurs».

Le chef de l’exécutif burkinabè, Luc Adolphe Tiao, est intervenu  à l’ouverture de la première conférence des investisseurs de “Bagrépôle” (20 et 21 septembre 2012), annonçant que des mesures ont été prises afin d’assurer aux investisseurs de bonnes affaires à Bagrépôle, localité située à 220 km de Ouagadougou région du Centre-Est du Burkina Faso.

Le projet pôle de croissance de Bagré dénommé “Bagrépôle” a été approuvé par le conseil d’administration de la Banque mondiale le 21 juin 2011. Il vise à créer autour de Bagré, une plate forme d’activités agro-industrielles rentables de production et de commercialisation susceptibles de contribuer significativement à l’amélioration des conditions de vie des populations de la région et à la croissance économique du Burkina.

Le projet dont la mise en oeuvre s’étend sur 6 ans (septembre 2011-août 2017), envisage financer les canaux d’irrigation pour l’aménagement d’au moins 20.000 ha, le financement des infrastructures de transport, la fourniture en électricité des zones d’habitation de la commune rurale de Bagré.

Il s’agit aussi de la réalisation d’infrastructures et des équipements collectifs, notamment de stockage, de transformation, de commercialisation et de communication, le financement d’équipements pour le développement de l’élevage, la fourniture de services financiers et non financiers nécessaires au développement durable des chaînes de valeur et des producteurs.

Les mesures prises par le gouvernement Tiao en vue d’assurer un succès au «gigantesque» projet de Bagrépôle sont au nombre de trois.

■ création (le 28 juin dernier) d’une société d’économie mixte en tant que nouvelle autorité de gestion en remplacement de la Maîtrise d’ouvrage de Bagré;

■ adoption d’un schéma directeur d’aménagement de Bagrépôle;

■ et déploiement d’unités spéciales de forces de l’ordre afin de sécuriser davantage les activités dans le pôle.

«Ces réformes seront renforcées par des mesures incitatives spéciales, avec un régime fiscalo-douanier très favorable et un guichet unique pour l’accomplissement de toutes les procédures d’exercice des activités économiques à Bagrépôle », a souligné le Premier ministre burkinabè.

Invitant les différents promoteurs à transformer les opportunités en entreprises dynamiques, rentables, créatrices de richesses et d’emplois durable, le Premier ministre a marqué la disponibilité du gouvernement, à examiner les propositions que les investisseurs viendraient à faire.

Financé à hauteur de 67 milliards CFA par le gouvernement burkinabè et la Banque mondiale, Bagrépôle qui a été lancé le 5 avril 2012, vise l’accroissement de la production agro-sylvo-pastorale, à travers le développement de l’agriculture commerciale, la transformation agro-alimentaire.

ETHIOPIE: Célébration du Mesqel – Quelle direction pour la fumée du Demera cette année?

UNION DU MAGHREB ARABE: Réunion à Nouakchott des ministres des affaires religieuses de l’UMA