in

UNION DU MAGHREB ARABE: Réunion à Nouakchott des ministres des affaires religieuses de l’UMA

Réunis au nom de l’Islam!

Les travaux de la première réunion des Ministres des affaires religieuses de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), organisés sous le thème ” l’Islam sunnite modéré et son rôle dans l’immunité culturelle des sociétés maghrébines” se sont ouverts à Nouakchott.

Dans une allocution prononcée pour la circonstance, le ministre mauritanien des Affaires Islamiques et de l’Enseignement Originel, M. Ahmed Ould Neini a indiqué que cette rencontre constitue pour la Mauritanie un départ idéologique décisif pour le traitement, de manière sage et clairvoyante, de tous les phénomènes de la violence et de l’extrémisme.
Elle permet aussi d’oeuvrer pour l’émergence d’une vision prospective unifiée permettant de tracer une stratégie de nature à immuniser les sociétés maghrébines contre les idéologies destructrices étrangères aux valeurs culturelles et morales de tolérance de ces sociétés“, a-t-il dit, rappelant également que le grand Maghreb Arabe est resté une source riche de l’Islam sunnite modéré, précisant que sa référence idéologique incarnée par le rite malékite et la foi musulmane sont demeurées un lien fort d’unification ainsi qu’un pont pour l’ancrage des valeurs de la concorde, de rapprochement et d’unité “constituant ainsi les plus importantes priorités pour les dirigeants de la région constamment engagés dans la construction d’un espace maghrébin unifié“, a-t-il ajouté.

Ould Neini a parlé aussi du dialogue idéologique intervenu entre une élite d’Oulémas du pays et certains porteurs de cette pensée en prison, insistant sur le fait que ce dialogue était franc et ouvert à tous les médias, qu’il a abordé les aspects sensibles en particulier les concepts d’allégeance, d’innocence, de la guerre sainte (Djihad) et des rapports entre les gouvernants et les gouvernés.
Les résultats du dialogue précité ont permis le retour de nombreux jeunes à la raison, ce qui leur a valu de bénéficier de la liberté et d’intégrer la vie économique active“, a-t-il conclu.

Prenant à son tour la parole, le secrétaire général de l’UMA, M. Lihbib Ben Yahya a loué le rôle pionnier de la Mauritanie dans la diffusion des valeurs de l’Islam dans la sous région, soulignant que les actions menées par certains groupes idéologiques constitue une menace pour l’espace maghrébin.
D’où la nécessité de tracer une stratégie sécuritaire pour lutter contre ces dangers ainsi que pour relever les défis qu’ils représentent grâce à l’adoption d’une approche maghrébine complémentaire prenant en compte les dimensions culturelles, religieuses et idéologiques“, a-t-il ajouté.

La réunion a été marquée, par ailleurs, par des interventions faites par les ministres maghrébins sur le phénomène de l’extrémisme, notamment le diagnostic et le traitement à travers les expériences des Etats participant, insistant à ce propos sur la nécessité de favoriser un dialogue scientifique et des échanges culturels sur toutes les questions se rapportant à l’attachement et à la persévérance dans l’Islam sunnite modéré.

Les ministres ont mis également en exergue le rôle historique des mahadras dans l’immunisation des sociétés maghrébines de toutes les formes d’extrémisme et d’excès ainsi que les dangers qui en découlent, représentant une menace pour la sécurité et la stabilité dans la sous-égion, en appelant en outre les Oulémas dans les pays maghrébins à contituer de jouer leur rôle pionnier dans l’enseignement et la mise en exergue des préceptes clairs de l’Islam.
Ils ont également suivi au cours de cette réunion des exposés sur l’image réelle de l’Islam ainsi que sur l’immunisation idéologique et culturelle.

Les présidents du Haut conseil de la fatwa et des recours gracieux et de l’association des Oulémas mauritaniens ont assisté à la cérémonie de lancement des travaux de cette première réunion des ministres des affaires religieuses de l’UMA à Nouakchott.

MALI: Amadou Hampâté Bâ, un écrivain à cheval entre tradition et modernité

TOGO: Faure Gnassingbé et son printemps sahélien