in

BILLETS AÉRIENS: Obtenir le remboursement d’un vol non remboursable: voici les cas possibles

Même si on a acheté un billet non remboursable, on peut avoir droit au remboursement deson argent.

Tous les voyageurs sont toujours à la recherche de la bonne offre, et il n’est certainement pas rare de choisir le billet le moins cher, même s’il s’agit d’un tarif non remboursable. Si, dans la plupart des cas, tout se passe bien, il peut arriver qu’on ne puisse pas partir et qu’on perde donc l’argent de son billet, car vous on ne peut pas demander un remboursement. Cependant, il y a des occasions spéciales où même le tarif non remboursable offre quelques petites garanties.

Tout d’abord, chaque situation doit être vérifiée cas par cas, d’autant plus que chaque compagnie aérienne pratique ses propres conditions qui peuvent ne pas s’appliquer universellement.

CLAUSES DE REMBOURSEMENT

Dans le délai de remboursement

Avant d’acheter un billet, il serait donc bon de toujours lire toutes les clauses de remboursement, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise et, en même temps, de connaître ses droits. De nombreuses compagnies, par exemple, accordent aux voyageurs ce qui semble être une sorte de droit de retrait: on peut obtenir le montant total de son billet dans les 24 heures suivant l’achat (pour autant que ce ne soit pas à la dernière minute).

Outre le délai de remboursement

Une fois ce délai écoulé, un billet non remboursable ne donne aucun droit de restitution de l’argent, si on annule son voyage. Toutefois, même dans ce cas, une solution plus satisfaisante peut être trouvée pour le passager.

DÉCÈS DU PROPRIÉTAIRE

Le cas le plus grave concerne le décès du propriétaire du billet ou d’une personne qui lui est liée en première ligne: la compagnie aérienne pourra évaluer le remboursement intégral de l’achat effectué.

CAUSE DE MALADIE

Si, par contre, le passager ne peut pas partir pour cause de maladie, la situation sera soigneusement examinée par le transporteur et un remboursement partiel de la valeur du billet pourra être obtenu, ou la possibilité d’utiliser un certain crédit (égal aux frais engagés) pour acheter un autre vol avec la même compagnie.

RENONCE VOLONTAIRE SANS RAISON DE SANTÉ

Le cas le plus fréquent est celui du départ volontaire sans raison de santé particulière. Le transporteur n’est pas tenu d’effectuer un remboursement, à l’exception des redevances et taxes d’aéroport.

N.B.: Si on n’utilise pas le vol, ces chiffres ne sont plus dus.

CONSEIL: Il est toutefois possible d’essayer de contacter la compagnie aérienne pour trouver un compromis: récupérer la valeur totale du billet est presque impossible, mais avoir un remboursement partiel ou un crédit utilisable pour un autre vol est beaucoup plus probable.

CORONAVIRUS: L’Italie devient une “zone protégée”: déplacements interdits à moins de nécessité

SMARTPHONE: Comment améliorer la durée de vie de la batterie de votre iPhone