in

ALGERIE: Deux nouveaux modèles de drones algériens présentés à Oran

Premier drone supersonique africain!  

Deux nouveaux drones de conception algérienne sont en cours de réalisation à l’Université des sciences et de la technologie Mohamed-Boudiaf d’Oran (Usto-MB), a-t-on appris à l’occasion de la 2e journée du Salon international dédié aux véhicules aériens autonomes (UAV).

alt

Deux nouveaux drones de conception algérienne sont en cours de réalisation à l’Université des sciences et de la technologie Mohamed-Boudiaf d’Oran (Usto-MB), a-t-on appris à l’occasion de la 2e journée du Salon international dédié aux véhicules aériens autonomes (UAV). «L’expérimentation des deux modèles par simulation numérique a été accomplie avec succès et les prototypes seront bientôt réalisés», a précisé le professeur Bachir Imine, directeur du Laboratoire d’aéronautique et des systèmes propulsifs (Lasp) de l’Usto-MB.

Les deux drones présentent des performances aérodynamiques intéressantes pour divers domaines d’application civile (cartographie urbaine, surveillance des forêts), a affirmé le Pr Imine dont le laboratoire figure parmi les structures de recherche algériennes participant au Salon international des UAV qui se tient jusqu’à aujourd’hui au Centre des conventions (CCO) Mohamed-Benahmed d’Oran.

Les drones supersoniques se distinguent des autres types de véhicules aériens autonomes par leur turbo-réacteurs qui leur permettent d’atteindre une vitesse importante, a expliqué M. Aourag, faisant observer que la conception et fabrication des autres catégories de drones est “déjà parfaitement maîtrisée en Algérie”.

Le 1er drone, dit à «aile ventilée», appelé aussi «fanwing», fait partie de la catégorie d’engins volants capables de rester dans l’air sur une zone limitée et pour une période de temps prolongée, a-t-il expliqué, faisant valoir l’avantage de leur vitesse réduite permettant des prises de vue de grande netteté via l’appareil-photo embarqué.

Le 2ème drone, dit «à silhouette d’hirondelle», présente quant à lui des performances liées à sa capacité à embarquer des systèmes plus lourds, a indiqué Pr Imine dont le Laboratoire a déjà à son actif la réalisation, en avril dernier, d’un drone à usage environnemental. Inauguré par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, le Salon international des UAV se tient dans le cadre de la célébration du

Par ailleurs, deux conventions de coopération scientifique, avec l’Afrique du Sud et l’Allemagne, ont été signées, à Oran, en marge du salon. La première convention a été signée entre l’Université de Blida et le Conseil pour la recherche scientifique et industrielle (Csir) d’Afrique du Sud, et la seconde entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’Agence allemande d’aéronautique et du spatial. 

Le Salon international des UAV a été organisé dans le cadre du 60ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution du 1er novembre 1954, avec la participation des universités, des centres de recherche algériens et des institutions nationales telles que le ministère de la Défense nationale et la Compagnie nationale “Air Algérie”.

«Cet événement que l’Algérie partage avec ses nombreux invités venus de pays amis, s’inscrit dans une démarche d’excellence de façon à mettre les potentiels humains nationaux au même niveau de compétence que d’autres pays dans ce domaine sensible», a indiqué le ministre. «La participation de représentants de plusieurs institutions de formation et de recherche, ainsi que d’industriels de différents pays, permet d’échanger les expériences, de présenter les savoir-faire et de montrer des produits innovants», a-t-il souligné.

«Le Salon est aussi un espace offert aux associations et clubs scientifiques pour présenter leurs produits et exprimer leur génie dans le domaine de l’aéromodélisme», a rappelé M. Mebarki. «Cette rencontre est également, pour l’Algérie, l’occasion d’anticiper sur la législation concernant les drones en initiant un débat et des conférences sur ce thème», a déclaré le ministre.

BONUS-BEBE: Aux immigrés aussi? La Lega Nord et M5S auraient cherché à l’empêcher

MEXIQUE: Emotion au Vatican après l’assassinat du prêtre ougandais, Père Ssenyondo