in

AFRIQUE: Le continent ne profite pas du business d’internet

L’Afrique a besoin d’une industrie solide dans le monde d’internet.

Le business d’internet existe en Afrique, mais il n’est pas exploité à sa juste valeur pour pouvoir profiter des revenus qu’il engendre, a indiqué le Président-directeur général de la plateforme “Afrinic”, Adiel Akpologan.
M. Akpologan s’exprimait dans un entretien avec l’APS en marge de la 42-ème réunion d’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), qui s’est tenue à dakar, au Sénégal et qui a réuni  1.500 participants en provenance de 130 pays.

Selon lui, les Africains doivent transcender leur façon de faire et voir qu’internet est un business global. “Il faut que nous arrêtions de voir internet en tant que pays en voie de développement. Nous devons le voir en termes de business. Le marché du business d’internet existe, sauf que nous ne nous attelons pas, nous ne nous attardons pas vraiment sur le modèle. C’est-à-dire, voir ce qui marche pour l’Afrique. Nous avons besoins d’industrie d’internet qui génèrent des sous“, a expliqué le PDG d'”Afrinic qui, invitant les Africains à se poser la question de comment faire pour vendre plus de noms de domaines pour que les coûts ne soient pas prohibitifs, a souligné: “Nous ne devons pas être la partie du monde où tous se fait au rabais. Nous devons définir notre business pour qu’on nous écoute. Dans ce business, chacun vient avec des moyens imaginatifs pour pouvoir jouer sur ce marché“.

Adiel Akpologan a rappelé que l’Afrique a besoin d’une industrie solide dans le monde d’internet.

PIZZA CONNECTION: A Napoli une pizza à 100 euros!

ONU: La Palestine devient membre de l”UNESCO