in

AFRIQUE DU SUD: L’informaticienne Veronica Motloutsi découvre de nouvelles façons de connecter des projets technologiques

Electronique… à la “Véronique”!

La Sud-africaine Veronica Motloutsi a passé 2 mois dans la région de Boston à l’Université de Bentley et au sein de l’entreprise Cubist Pharmaceuticals, dans le cadre du programme d’échange de professionnels (Professional Fellow) du département d’État, un séjour qui lui a permis de découvrir de nouveaux moyens de connecter différents projets informatiques afin de réduire les coûts et d’en augmenter l’efficacité.

altAvec l’expansion des technologies de la communication, de plus en plus de gens peuvent désormais accéder aux nouvelles découvertes, aux débats qui se tiennent et aux informations qui s’échangent de par le monde. Mais Veronica Motloutsi, qui est originaire de l’Afrique du Sud, veut rapidement élever le niveau technologique de son pays en trouvant de nouveaux moyens d’y accroître la disponibilité des communications à large bande et WiFi.

Mme Motloutsi a terminé le programme d’échange de professionnels (Professional Fellow) du département d’État à l’Université de Bentley à Boston. Ce programme de 2 mois vient compléter son cursus éducatif et sa formation professionnelle dans le domaine des technologies de l’information (TI). Ses travaux à l’université et au sein de l’entreprise Cubist Pharmaceuticals, au Massachusetts, lui ont permis de découvrir de nouveaux moyens de connecter différents projets informatiques afin de réduire les coûts et d’en augmenter l’efficacité, grâce au partage des meilleures méthodes et pratiques.

Elle a également pu observer la manière dont le secteur public peut jouer un rôle important dans le domaine des avancées technologiques, comme par exemple avec la loi permettant à l’État du Massachussetts d’investir à hauteur de 40 millions USD dans les câbles à fibre optique et les pylônes de transmission sans fil, dans le cadre de projets pour le haut débit. Mme Motloutsi prévoit de participer à des forums en Afrique du Sud pour partager ses connaissances dans les domaines de la gestion technologique et de la communication, ainsi que sur les moyens à mettre en place pour favoriser le développement des services WiFi et à large bande.

SANTE: Eliminé le tétanos maternel et néonatal dans plus de la moitié des 59 pays prioritaires

FRANCOIS BOZIZE: La «nouvelle vie» de l’ex président centrafricain, exilé au Cameroun