in

AFRIQUE DU SUD: Il y a 50 ans, l’arrestation de Nelson Mandela

Dix tristes lustres d’une histoire illustre!

L’Afrique du Sud marque, dimanche 5 aout, le 50ème anniversaire de l’arrestation (près de Durban) de son héros Nelson Mandela, qui allait devenir le prisonnier politique le plus célèbre du monde en restant 27 ans dans les geôles du régime de l’apartheid.


Une statue devait être inaugurée, samedi, sur les lieux mêmes de l’interpellation, en présence du président sud-africain Jacob Zuma. Nelson Mandela, qui est désormais âgé de 94 ans, a été arrêté par la police le 5 août 1962 près d’Howick, à 100 km de Durban (est), alors qu’il rentrait clandestinement à Johannesburg, après une visite dans la grande ville de l’est. Il ne sera libéré que le 11 février 1990.

Mandela venait de rentrer d’un long voyage à travers toute l’Afrique fraîchement indépendante et jusqu’à Londres, pendant lequel il s’était fait un nom sur la scène internationale.
En Afrique du Sud même, il était devenu le “Black Pimpernel” (L’insaisissable), qui faisait des apparitions ici et là dans le pays alors qu’il était recherché par la police, pour le plus grand plaisir de la presse locale.

Mandela avait fondé quelques mois plus tôt “Umkhonto weSizwe” (MK), la branche armée du Congrès National Africain (ANC, interdit en 1960), dont l’objectif était de déstabiliser le pays par des actions de guérilla. A Durban, il venait rendre compte de son voyage à l’étranger aux militants locaux du MK et à Albert Luthuli, le président de l’ANC.

Déguisé en chauffeur, il remontait à Johannesburg sous le faux nom de David Motsamayi, dans la voiture du metteur en scène de théâtre blanc Cecil Williams. Assis paradoxalement à la place du passager, il discutait des possibilités d’attentat contre la voie ferrée parallèle quand ils ont été interceptés par la police, 100 km après Durban.

JO LONDRES 2012: Le Mexique élimine le Sénégal en 1/4 de finale

R. D. CONGO: Les catholiques ont marché contre la balkanisation, avec le soutien du gouvernement