in

43ème SOMMET CEDEAO: “Sous le sceau de l’espoir et de l’optimisme”, selon Ouattara

La Cedeao ne cède pas!

Le président en exercice de la CEDEAO (Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest), Alassane Ouattara, a ouvert, mercredi 17 juillet, au “Congress Hall” de l’hôtel Hilton d’Abuja, la capitale politique de la République fédérale du Nigeria, la 43e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de ladite organisation, en présence de nombreux Chefs d’État de la sous-région.

altAprès avoir fait observer une minute de silence “en la mémoire des soldats tombés au champ d’honneur au Mali, au Nigeria et au Niger dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l’insécurité“, le Président ivoirien a voulu traduire les sentiments de fierté et du devoir accompli qui animent ses collègues Présidents et lui quant à la situation au Mali et en Guinée-Bissau.

Notre conférence s’ouvre sous le sceau de l’espoir et de l’optimisme, au regard de l’évolution positive et des perspectives de règlement durable des principales crises dans notre sous-région“, avance-t-il.

Pour le Président de la République de Côte d’Ivoire, le déploiement de la MINUSMA (Mission des Nations Unies au Mali), la confirmation du calendrier électoral par les autorités maliennes de la transition “consolident la perspective d’un retour rapide à l’ordre démocratique et constitutionnel“.

En Guinée-Bissau, la transition est désormais inclusive et les autorités de la transition envisagent l’élection présidentielle en novembre prochain.

Le satisfecit du successeur de Goodluck Jonathan à la tête de l’institution ouest-africaine ne s’arrête pas là. Il relève le consensus auquel sont parvenus les acteurs politiques en Guinée et au Togo.

Eu égard à la fragilité de ces processus en cours, le N°1 ivoirien compte sur la maturité de la classe politique malienne et le soutien de la communauté internationale “pour rendre irréversible” la tenue de l’élection présidentielle du 28 juillet prochain.

A propos justement de cette communauté internationale, le président de la Cedeao l’invite “à soutenir les autorités de la Guinée-Bissau et le processus électoral afin d’éviter toute interférence ou toute nouvelle aventure militaire. Notre priorité doit demeurer le peuple de la Guinée-Bissau dont la souffrance nous interpelle“.

Mais les évolutions positives de ces situations décrites ne font pas perdre de vue les graves menaces du terrorisme, de la circulation des armes légères, du trafic de drogue et d’êtres humains. C’est pourquoi, il lance un appel à ses homologues de la sous-région. Ce, afin qu’une attention particulière soit portée sur la sécurisation et la pacification des côtes et des eaux du golfe de Guinée à travers le renforcement des capacités nationales et surtout, la mise en œuvre des décisions du sommet de Yaoundé (Cameroun).

Le Président Ouattara soutient également l’accélération de la mise en place d’une politique et d’une capacité de défense adaptées aux menaces du moment.

Abordant l’aspect économique, il s’est réjoui qu’avec un taux de croissance de l’ordre de 7% en 2013 contre 6,6% en 2012, la sous-région ouest-africaine se positionne comme une zone économique dynamique qui “offre des opportunités et des perspectives d’investissements uniques dans un contexte économique international morose“.

Pour saisir toutes ces opportunités, Alassane Ouattara préconise la poursuite de la politique de construction des infrastructures à vocation régionale dans le cadre de projets intégrateurs, notamment dans les secteurs du transport et de l’énergie.

C’est pourquoi, il a salué les “avancées notables dans la réalisation de l’union douanière grâce à l’important travail mené par les commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest)“.

Le Président ivoirien a saisi cette occasion pour féliciter tous les médiateurs dans les crises au Mali, en Guinée-Bissau, au Togo et en Guinée.

MAURITANIE: 2ème édition du Grand concours de Radio Mauritanie et Radio Coran pour la récitation du Livre Saint

PRIX IBN KHALDOUN – SENGHOR 2013: 6ème édition du concours littéraire de l’OIF 2013