in

WERRASON: Mauvais début de semaine à Paris pour le musicien congolais!

Affaire d’un faux billet de 100 euros?  

Le Roi de la forêt aurait été placé en garde à vue lundi 9 septembre puis libéré au bout de 24 heures pour une affaire de faux billets. 

alt

Le Roi de la forêt aurait été placé en garde à vue lundi 9 septembre puis libéré au bout de 24 heures pour une affaire de faux billets. La détention de Werrason n’aura finalement duré que 24 heures, voire un peu moins. Il n’y aurait donc rien d’alarmant, d’autant plus que le motif de son arrestation par la police française visait un simple « contrôle de billets de banque ». 

Du reste, Werrason devait non pas répondre à un interrogatoire corsé pour faux et usage de faux, mais plutôt « expliquer à la police française la présence d’un faux billet de 100 euros contenu dans une liasse de 10 000 euros qui avait servi à l’achat de vêtements dans une boutique d’habillement ». Dès lors, la police cherchait à savoir si l’artiste avait un quelconque lien avec un réseau de contrefaçon. Et le directeur marketing et manager du groupe Wenge Maison Mère de souligner que les forces de l’ordre n’avaient pas abouti à cette conclusion. Car Werrason « venait d’effectuer une transaction dans un bureau de change dont il a préféré taire le nom ». Il n’était donc pas à incriminer.

Dans sa version des faits, le magazine Œildafrique fait savoir que « Werrason aurait reçu des sommes d’argent en espèces de la part de ses nombreux fans venus en masse solliciter des mabangas ». Et ce serait donc un de ces fans avides de dédicaces qui aurait glissé dans le tas un faux billet de banque. Il explique de la sorte le contexte dans lequel l’affaire s’est déroulée : « Depuis sa venue à Paris, le chanteur était en studio pour finaliser son album à venir, Flèche ingeta. Une étape qui a toute son importance, car c’est lors de cette finalisation que les chanteurs de rumba congolaise incorporent les dédicaces appelées mabangas. Une méthode qui permet aux artistes de se remplir les poches puisque la dédicace est payante. »

Et notre source d’ajouter que « le chargé de communication de Werrason, Adt Yanki Mpuy dément l’information qui circule sur les réseaux sociaux ». Elle lui attribue les propos suivants visant à éclairer la lanterne de l’opinion : « La désinformation fait partie du quotidien des Congolais. Il est impossible qu’un grand chanteur comme Werrason puisse se permettre d’avoir de faux billets. Je dis bien impossible. Nous serons demain aux États-Unis, où Werrason est invité. Nous ferons un communiqué pour démentir cette mauvaise histoire le concernant. » 

THANDO HOPA: Top model et avocate sudafricaine engagée!

COTE D’IVOIRE: Le ” triangle ” de San Pedro – Gamines et femmes au foyer s’affrontent dans la prostitution