in

UEMOA: Le taux de croissance élevé à 6,8% en 2014

L’essence d’un sens de croissance?  

Les performances économiques de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine) sont appréciables, de l’avis du Président béninois Boni Yayi, par ailleurs président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA. Alors qu’il était à 5,9% en 2013, la croissance économique est à 6,8% en 2014, avait indiqué Yayi Boni, lors de la la 18e session ordinaire des chefs d’État de l’institution, à Cotonou (Bénin).

alt

Le Président de la République Alassane Ouattara a pris à cette session en compagnie de ses homologues Faure Gnassingbé du Togo, Michel Kafando du Burkina Faso, José Mário Vaz de la Guinée-Bissau et Macky Sall du Sénégal.

Le Niger et le Mali étaient respectivement représentés par le Premier ministre Brigi Rafini et le ministre des Finances et de l’Economie Mamadou Igor Diarra.Yayi Boni a regretté que les textes relatifs à l’harmonisation du cadre juridique, comptable et statistique des finances publiques, la fiscalité intérieure, l’union douanière, la facilitation des transports et la mutualité sociale ont encore du mal à être appliqués dans l’espace Uemoa.

alt

Et de poursuivre: «Selon la revue annuelle des réformes politiques, programmes et projets communautaires au sein de l’UEMOA, le taux d’application des textes communautaires est estimé en moyenne à 50%, avec des disparités selon les domaines et selon les États membres».

Ainsi, dit-il, le chemin est encore long pour l’UEMOA de parvenir à une harmonisation complète des textes.Le Président béninois a exprimé une vive inquiétude face à la montée du terrorisme, de la piraterie, de la traite des êtres humains, de la prolifération des armes légères, les crimes perpétrés par des bandes armées, etc.

«Nous devons donc nous attacher à maintenir et à renforcer les actions déjà en cours en faveur d’une meilleure gouvernance afin de sécuriser durablement notre espace communautaire», a conseillé Yayi Boni.

Cette proposition, selon lui, pourrait préserver la stabilité dans l’Union, eu égard aux prochaines élections présidentielles, législatives, municipales dans plusieurs des Etats de l’UEMOA en 2015, qui “pourrait induire des risques politiques et sécuritaires supplémentaires et mettre à rude épreuve les Etats membres de l’espace“.

L’UEMOA s’est aussi félicitée de la politique sanitaire mise en place avec l’appui des partenaires au développement dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. Tout en encourageant les États à poursuivre sans relâche la mutualisation des efforts pour enrayer la propagation de cette épidémie.

En marge de cette réunion, le Président de la République Alassane Ouattra et son homologue béninois Boni Yayi ont procédé à l’inauguration de l’amphithéâtre Alassane Ouattara de l’Université d’Abomey Calavi, située à environ une vingtaine de km au Nord de Cotonou, la capitale économique béninoise.

Don du chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire aux étudiants béninois, cet ouvrage de type R+2, avec une capacité de 1.200 places à raison de 400 par niveau a coûté 520 millions CFA. Il est aussi la traduction d’une promesse faite par le Chef de l’Etat ivoirien, lors d’une d’une visite au Bénin, le 9 mars 2013. Où Alassane Ouattara avait décidé d’apporter une contribution au renforcement des infrastructures dans cette université.

BRUSSELS AIRLINES: La compagnie aérienne belge récompensée à plusieurs reprises!

MOVIMENTO 5 STELLE: Presentate 7 proposte sull’immigrazione